Gilets jaunes : vers un retour sur les Champs-Élysées pour l'anniversaire du mouvement ?

Les gilets jaunes sur les Champs-Elysées, le 17 novembre 2018.

Des gilets jaunes ont envoyé à la préfecture de police une demande de manifestation sur les Champs-Elysées pour le samedi 16 novembre.

Pour le premier anniversaire du mouvement, le 16 novembre, les gilets jaunes visent les Champs-Elysées. La célèbre avenue, lieu des principales manifestations et de nombreux incidents, est devenue un lieu symbolique pour les gilets jaunes. Certains d’entre eux ont déposé une demande de manifestation auprès de la préfecture de police de Paris, pour défiler sur l’avenue, entre 10h et 22h, ainsi que pour une opération escargot autour de la place de l’Etoile.

Une demande de manifestation envoyée à la préfecture de Paris

Dans leur message, les déclarants rappellent n’avoir “aucune volonté de violence ou de confrontation”. Malgré ces mots, les déclarants semblent conscients que leur demande a peu de chances d’être acceptée, le secteur des Champs-Elysées faisant l’objet d’un arrêté d’interdiction de manifestation tous les samedis depuis le 23 mars.

Périphérique ou Champs-Elysées ?

Au-delà de cette demande de manifestation, qui émane de Thierry Paul Valette, l’objectif de manifester sur les Champs-Elysées revient fréquemment chez les gilets jaunes, pour la date anniversaire du 16 novembre.

Des évènements Facebook appellent à aller sur les Champs-Elysées

De son côté, Eric Drouet, l’une des têtes d’affiche du mouvement des gilets jaunes, partage un évènement Facebook créé par sa page “La France énervée”. Cet évènement prévoit une manifestation le matin sur le périphérique, puis l’après-midi sur les Champs-Elysées. Soit le programme exact du 17 novembre 2018, lorsque les gilets jaunes avaient pu s’approcher à seulement quelques mètres de l’Elysée.

Eric Drouet partage un évènement appelant à se rendre sur les Champs-Elysées

Si l’idée d’une manifestation sur les Champs-Elysées semble séduire le plus grand nombre, avec 6 000 participants et plus de 10 000 personnes intéressées sur ces deux évènements, d’autres gilets jaunes comptent se réunir ailleurs.

D’autres appels à manifester dans Paris

Le groupe “décla ta manif”, porté par Sophie Tissier, prévoit une manifestation au départ de la place Saint-Pierre, au pied de la Butte Montmartre.

Une manifestation devrait partir de la place Saint-Pierre.

Jérôme Rodrigues, autre figure du mouvement, a envoyé avec ses proches une demande de manifestation au départ de la gare Saint-Lazare en direction des Invalides. Depuis, la demande a été refusée, “les périmètres d’interdiction de manifestation seront considérablement élargis sur le centre, l’ouest et la rive gauche de la capitale”, écrit la préfecture dans un mail, invitant les déclarants à déclarer un point de départ “plus au nord de la gare Saint-Lazare, vers un lieu de dispersion situé dans l’est parisien”.

Les gilets jaunes risquent donc d’avoir des difficultés à déclarer une manifestation proche des Champs-Elysées, qu’ils cherchent à rejoindre, et pourraient se trouver divisés dans plusieurs endroits de la capitale, au vu du nombre d’évènements déclarés.