Gigi Hadid est finalement écartée du procès Weinstein

·2 min de lecture

Alors qu’elle a été appelée par le tribunal de Manhattan comme potentiel jurée dans l’affaire Weinstein ce lundi 13 janvier 2020, Gigi Hadid a finalement été écartée du procès

Gigi Hadid ne sera finalement pas l’un des douze jurés dans le procès contre Harvey Weinstein. La super modèle avait été convoquée comme jurée potentielle par le tribunal de Manhattan avec 120 autres personnes lundi 13 janvier. Bien que la jeune femme de 24 ans résidant à Manhattan, avait indiqué avoir déjà «rencontré l’accusé» dans le passé, elle avait affirmé devant le juge James Burke qu’elle pourrait tout de «même garder l'esprit ouvert sur les faits» si jamais elle devait être jurée, selon ce que rapportait l’AFP.

La sœur de Bella Hadid connaît également d’autres personnalités qui pourraient être mentionnées au cours du procès, telles que l’actrice Salma Hayek, qui a accusé Harvey Weinstein de harcèlement sexuel. Pour rappel, l’impartialité fait partie des conditions sine qua non pour qu’un juré soit sélectionné, et il faut également que celui-ci soit un résidant de New York.

Un panel de 12 jurés et de 6 remplaçants doit être retenu parmi une sélection globale de 608 personnes d’ici deux semaines. Convoquée pour la seconde étape de cette sélection ce jeudi 16 janvier 2020 à 9h, la jolie blonde n’a pas été retenue. Selon «The Guardian», l’équipe représentant la défense d’Harvey Weinstein a constitué un dossier de 87 pages, se plaignant que ce procès retentissant était mené dans une «atmosphère de carnaval».

Arthur Aidala, l’un des avocats du producteur de 67 ans, a expliqué que Gigi Hadid ne pouvait pas être jurée dans l’affaire, puisqu’elle était amie avec Cara Delevingne, l’une des nombreuses femmes à avoir publiquement accusé Harvey Weinstein d’harcèlement sexuel. Le mannequin n’a pas été la seule à être écartée du procès comme jurée potentielle : 62 autres personnes ont été également remerciées ce jeudi.


Lire la suite sur Paris Match