Publicité

Un gigantesque océan caché sous la surface de Mimas, satellite de Saturne

C'est la revanche de Mimas, petit satellite cabossé de Saturne, aux allures d'étoile de la mort. Selon une étude parue dans Nature, l'astre possèderait un gigantesque océan enfoui 20 à 30 km sous sa surface. C'est le cinquième satellite du système solaire à posséder ainsi un océan éventuellement habitable

Il ne devait sa relative notoriété qu’à sa disgrâce : un énorme cratère dévorant sa surface fait ressembler Mimas à l’étoile noire de Star Wars. Hormis cela, difficile pour cet astre de 400 km de diamètre (8 fois moins que la Lune) de rivaliser avec les satellites "stars" du système solaire : Titan et son épaisse atmosphère, Encelade et ses geysers projetant des particules de glace jusqu’à 10.000 km d’altitude, Europe (autour de Jupiter) la plus grande patinoire du système solaire... Mimas, presque entièrement composé de glace d’eau, est un vieux satellite comme en témoigne sa surface couverte de cratères. Sa petite taille laisse imaginer un astre figé, stérile, ayant perdu depuis longtemps sa chaleur interne. Bref, un satellite sans grand intérêt en apparence, même si depuis quelques années déjà, l'étude de ses caractéristiques orbitales avait mis la puce à l'oreille des astronomes.

Mais selon des travaux à paraître dans la revue Nature du 8 février 2024, il n'y a plus de doute : Mimas abriterait bien un océan, 20 à 30 km sous sa surface. Ce résultat a été présenté lors d’une conférence de presse à l’Observatoire de Paris par les astronomes Valery Lainey, Nicolas Rambaux et Kevin Baillié, trois des coauteurs de la publication. Mimas rejoindrait ainsi un club très fermé composé jusqu’ici d'Europe, Ganymède, Encelade et Titan. Plus surprenant encore, cet océan serait très jeune à l’échelle du système solaire, il aurait tout au plus 25 millions d'années.

Mimas, entre ballon de foot et ballon de rugby

Cette vocation aquatique tardive serait due à plusieurs facteurs. D’abord, Mimas aurait subi il y a environ 50 millions d’années une perturbation de son orbite sous l’effet gravitationnel de ses deux plus proches voisins, les satellites Encelade et Téthys. L'orbite se serait allongée, passant ainsi de circulaire à elliptique. Cette déformation a modifié l’action exercée par Saturne sur le petit satellite. En exagérant un peu, Mimas s’est mis à passer de la forme d’un bal[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi