Georges Tron condamné à 5 ans de prison dont 2 avec sursis pour viols et agressions sexuelles en réunion

Alexandra Gonzalez et Jeanne Bulant
·1 min de lecture

Georges Tron comparaissait en appel pour des faits de viols et d'agressions sexuelles formulés par deux anciennes collaboratrices à la mairie de Draveil, dans l'Essonne.

Le maire de Draveil (Essonne) Georges Tron a été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis par la cour d'assises de Paris ce mercredi pour viols et agressions sexuelles en réunion sur Virginie Ettel. Il va être inscrit au fichier des auteurs d'infraction sexuelle et devra purger une peine d'inéligibilité de six ans. Georges Tron, qui va donc devoir quitter ses fonctions, a en revanche été acquitté des faits qui concernent Eva Loubrieu.

Son ancienne adjointe à la Culture Brigitte Gruel, elle, a été condamnée à deux ans de prison avec sursis pour complicité de viol en réunion et agressions sexuelles sur Virginie Ettel. Elle a également été acquittée des faits qui concernent Eva Louvrieu.

Le ministère public avait requis ce mardi 5 ans d'emprisonnement, dont 3 ans avec sursis, contre l'ex-secrétaire d'État Georges Tron lors de son procès en appel pour viols et agressions sexuelles devant la cour d'assises de Paris.

Deux anciennes employées de la commune de Draveil, dans l'Essonne, accusaient le maire LR de leur avoir imposé des attouchements et pénétrations digitales entre 2007 et 2010, généralement lors de scènes de triolisme avec son adjointe à la Culture d'alors, Brigitte Gruel.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :