Publicité

George et Amal Clooney installés au domaine du Canadel à Brignoles : leur sorties au restaurant révélées

Installés depuis presque trois ans à Brignoles dans le Var, Amal et George Clooney ont déjà leurs petites habitudes dans la région. Les journalistes ont révélé leurs adresses fétiches ainsi que les petits secrets de leur quotidien dans le sud de la France. Des amoureux très épicuriens !

Le 6 mai 2021, George Clooney et sa femme Amal ont acquis le domaine du Canadel à Brignoles. Une vaste propriété achetée 6 150 000 euros et qui possède un terrain de 170 hectares, des vignes, des oliviers, un lac, un terrain de tennis, une piscine et des fontaines. Amoureux de la région du Var, l'acteur de 62 ans et l'avocate de 46 ans passent de plus en plus de temps en France et ont déjà leurs petites habitudes et leurs adresses fétiches selon Nice Matin.

"La semaine dernière, le chef Sébastien Bruno a publié sur Instagram un cliché avec la tête d'affiche d'Ocean Eleven, qui a dégusté l'un des menus gastronomiques entièrement cuisinés à base de truffes, au restaurant étoilé Chez Bruno, à Lorgues" ont ainsi révélé nos confrères. Autre restaurant qui a les faveurs du couple : le restaurant de l'abbaye de la Celle.

"On l'a reçu quatre fois, confirme Julien Freulon, directeur de l'établissement, qui se souvient de la visite de Brad Pitt et Angelina Jolie dix ans plus tôt. 'Il aime venir aux beaux jours avec des amis. C'est quelqu'un de charmant." ajoutent les journalistes de Nice Matin qui listent également le restaurant Jardin secret à Cotignac ou encore Picotte comme lieux chouchous des parents d'Alexander et d'Ella. "Ce sont des clients très simples, raconte Rock, directeur de salle. Lui a choisi un os à moelle et une assiette de fromages. Elle, une salade. Elle...

Lire la suite


À lire aussi

Amal Clooney en mini-robe au bras de George Clooney : arrivée ultra glamour à la Mostra de Venise
PHOTOS George Clooney et Amal propriétaires du domaine de Canadel dans le Var : un lieu somptueux et hors de prix
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"