GB-Une 2e arrestation dans l'enquête sur l'attentat de Londres

A Sunbury-on-Thames, les policiers marchent près d'une propriété d'un homme qui a été arrêté dans le cadre d'une enquête sur explosion dans un train souterrain de Londres. Un deuxième homme a été arrêté dans l'enquête sur l'attentat à la bombe qui a fait 30 blessés vendredi dans le métro de Londres, a annoncé la police dimanche. /Photo prise le 17 septembre 2017/REUTERS/Peter Nicholls

LONDRES (Reuters) - Un deuxième homme a été arrêté dans l'enquête sur l'attentat à la bombe qui a fait 30 blessés vendredi dans le métro de Londres, a annoncé la police dimanche.

Il s'agit d'un jeune homme âgé de 21 ans qui a été interpellé à Hounslow, dans la banlieue ouest de Londres, samedi peu avant minuit dans le cadre de la législation sur le terrorisme. Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat.

La ministre britannique de l'Intérieur, Amber Rudd, a fait état d'une bonne avancée de l'enquête et annoncé que de ce fait, le degré d'alerte était ramené de "critique", son seuil maximal, à "grave", retrouvant ainsi son niveau d'avant l'attaque de vendredi.

"A la suite de l'attaque de Parsons Green vendredi, la police a bien avancé au fil de l'opération en cours", a-t-elle dit. "Le Centre conjoint d'analyse du terrorisme, qui évalue le niveau de menace au Royaume-Uni, a décidé de passer de 'critique' à 'grave'", a-t-elle continué.

Un premier jeune homme, âgé de 18 ans, avait été arrêté samedi matin dans la zone portuaire de Douvres et quelques heures plus tard, une perquisition était lancée à Sunbury, petite ville du comté de Surrey, non loin de Londres.

Pour Amber Rudd, la deuxième arrestation laisse supposer que l'attentat n'était sans doute pas le fait d'un "loup solitaire". Pour autant, malgré la revendication, rien ne prouve que le groupe Etat islamique est bien responsable de l'attaque, a-t-elle continué.

FAMILLE D'ACCUEIL

"Il est inévitable que l'Etat islamique se manifeste et cherche à revendiquer. Aucun élément ne permet d'étayer cela à ce stade", a-t-elle dit à la BBC.

"Mais à mesure que cela avance et que la police mène son enquête, nous allons déterminer avec exactitude comment il (l'agresseur) s'est radicalisé, si possible", a-t-elle continué.

La police a déclaré dimanche qu'elle menait une perquisition dans une propriété à Stanwell, dans le Surrey, non loin du périmètre de l'aéroport londonien de Heathrow, en lien avec l'arrestation intervenue à Hounslow, à six kilomètres de Sunbury.

Parallèlement, la perquisition lancée samedi à Sunbury se poursuivait dimanche. Selon des médias anglais, cette habitation appartient à un couple de personnes âgées qui a servi de famille d'accueil à un grand nombre d'enfants, dont des réfugiés.

Le couple - Ronald Jones, 88 ans, et Penelope Jones, 71 ans - a été décoré par la reine Elizabeth pour son dévouement à la cause des enfants, a rapporté la BBC.

Lors de l'attentat à la bombe artisanale commis vendredi matin dans une rame bondée de métro, des flammes sont sorties de l'engin qui n'a apparemment pas totalement explosé.

(Andrew Heavens et Paul Sandle; Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages