Publicité

Gaza: la trêve conclue entre Israël et le Hamas est prolongée de deux jours

Le Hamas confirme l'extension de la trêve "avec les mêmes conditions" de deux jours à Gaza après avoir annoncé "travailler à une nouvelle liste d'otages" à libérer. Israël avait proposé plus tôt ce mardi au Hamas une "option" pour prolonger la trêve entamée vendredi et qui doit s'achever mardi matin.

Cette trêve a aussi permis l'entrée de centaines de camions chargés d'aide humanitaire dans la bande de Gaza, assiégée et dévastée par sept semaines de bombardements israéliens en représailles à l'attaque sanglante lancée par le Hamas contre Israël le 7 octobre.

Après le président américain Joe Biden, l'Union européenne et l'Otan avaient appelé à son extension.

Des otages du Hamas contre des prisonniers palestiniens

Un répit supplémentaire permettrait "de fournir davantage d'aide aux populations qui en ont grand besoin et d'obtenir la libération d'autres otages" en échange de la libération de prisonniers palestiniens, a souligné le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.

La libération d'un plus grand nombre d'otages est réclamée avec force par l'opinion publique israélienne, traumatisée par l'attaque du Hamas.

L'accord initial prévoyait quatre jours de trêve, l'entrée d'aide humanitaire à Gaza depuis l'Egypte, ainsi que la libération d'un total de 50 otages enlevés le 7 octobre et de 150 Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes.

Israël a affirmé qu'au-delà des quatre jours, la libération de "dix otages supplémentaires" - contre 30 prisonniers - conduirait à "une journée supplémentaire de pause".

Article original publié sur BFMTV.com