Publicité

Gaza: l'armée israélienne dit avoir confirmé la mort de cinq otages du Hamas

Cette annonce survient quelques heures après la fin d'une trêve de sept jours conclue avec le Hamas.

L'armée israélienne a confirmé la mort de cinq otages captifs dans la bande de Gaza, a annoncé vendredi son porte-parole, Daniel Hagari, précisant qu'elle en avait informé les familles.

"Ces derniers jours, l'armée et la police israéliennes ont informé de leur décès les familles des otages Eliyahu Margalit, Maya Goren, Ronen Engel et Arye Zalmanovitz", a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

"Un comité d'experts du ministère de la Santé, de l'Institut de médecine légale, du grand-rabbinat et du ministère des Affaires religieuses a établi leur mort sur la base de conclusions (d'une enquête) et d'informations de renseignement", a-t-il expliqué.

Par ailleurs, "au cours d'une opération conjointe avec le Shin Beth (le service de sécurité intérieur), sur la base d'informations spécifiques, nous avons ramené le corps de l'otage Ofir Zarfati pour qu'il soit enterré en Israël", a-t-il ajouté.

137 otages toujours à Gaza selon Tsahal

Sur les quelque 240 personnes enlevées le 7 octobre lors de l'attaque meurtrière sans précédent du Hamas dans le sud d'Israël, puis emmenées dans la bande de Gaza, 137 y sont toujours retenus, avaient annoncé plus tôt les autorités israéliennes.

Combats et bombardements ont repris vendredi matin dans la bande de Gaza après une semaine de trêve.

En représailles à l'attaque du 7 octobre, qui a fait 1.200 morts, majoritairement des civils, selon les autorités israéliennes, Israël a lancé une campagne de bombardements massifs sur Gaza, suivis d'une opération au sol.

Les opérations israéliennes ont fait plus de 15.000 morts, majoritairement civils, selon le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Gaza: "la reprise des combats éloigne une libération de nos proches" déplorent les familles d'otages