Gaza - Israël : la guerre 2.0

Boris Manenti

"La guerre se déroule sur trois fronts. Le premier est physique, le second se passe dans le monde des réseaux sociaux et le troisième est dans le cyberespace", a déclaré la directrice de l'information du gouvernement israélien, Carmela Avner.

L'offensive de l'armée israélienne sur la bande de Gaza a en effet été l'occasion d'inaugurer une nouvelle étape dans la façon de mener "la guerre" sur internet. Alors que l'Etat hébreu bombarde Gaza depuis sept jours, les forces de défense israéliennes (IDF) se sont emparées des réseaux sociaux pour raconter leur assaut en direct.

Twitter a été largement mis à contribution, avec l'envoi par l'armée de plusieurs centaines de tweets depuis le début de l'opération. Le tout traduit dans plusieurs langues, dont le français. L'IDF a été jusqu'à se féliciter de la mort d'Ahmad Jaabri, le chef militaire du Hamas, via un photomontage qui précise "Eliminé".

La campagne de communication ne se limite pas au seul site de micro-blogging. L'armée israélienne anime également un blog et une page Facebook sur laquelle elle envoie des informations choc. Exemple :

Photo postée sur Facebook par l'IDF

 

Elle a enfin un compte YouTube, un compte Flickr, et même un compte Instagram, qui présente une vision esthétisée du conflit : 

Image postée sur Instagram par l'IDF

"Des réseaux sociaux très efficaces pour passer de l'affect"

"Les réseaux sociaux permettent de mobiliser les soutiens idéologiques et financiers des deux camps, mais pas d'influencer le débat", relativise Nicolas Arpagian, rédacteur en chef de "Prospective Stratégique" et auteur de "La Cybersecurité" (Que sais-je (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Gaza - Israël : la guerre 2.0
Gaza : les Anonymous attaquent Israël
Tsahal live-tweete son raid sur Gaza
Suivre tous les évènements à Gaza en direct