Publicité

Gaza: le Hamas et Israël annoncent la libération de deux otages américaines

Annoncé par le Hamas, confirmé par Israël. Deux otages américaines ont été libérées par l'organisation terroriste et sont bien arrivées en Israël. Judith Tai Raanan et Natalie Shoshana Raanan avaient été kidnappées le 7 octobre alors qu'elles se trouvaient en visite au kibboutz (village agricole collectiviste) Nahal Oz.

Le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a indiqué dans un communiqué que les deux femmes "ont été libérées des mains de l'organisation terroriste Hamas" et se "dirigent vers un point de rendez-vous, dans une militaire du centre du pays, où les attendent les membres de leur famille". Il s'agit de la première libération d'otages confirmée par les deux parties.

Joe Biden "au comble de la joie"

Le Comité international de la Croix-Rouge a contribué à la libération des deux otages américaines "en transportant les otages de Gaza en Israël", a indiqué vendredi la présidente du CICR, appelant à "la libération immédiate de tous les otages" et se disant "prêt à rendre visite aux otages restants et à faciliter toute libération future".

Joe Biden s'est dit vendredi "au comble de la joie" après la libération de deux Américaines qui avaient été prises en otages le 7 octobre par le Hamas lors de l'assaut sanglant du groupe islamiste palestinien contre Israël.

"Nos compatriotes ont vécu une terrible épreuve ces quatorze derniers jours et je suis au comble de la joie qu'elles soient bientôt réunies avec leurs familles", a-t-il déclaré dans un communiqué, en remerciant le Qatar et Israël pour leur "partenariat", et en promettant que les Etats-Unis "ne s'arrêteraient pas avant de ramener à la maison" leurs autres ressortissants encore otages.

Quelque 200 otages emmenés à Gaza

Le Hamas palestinien a affirmé vendredi qu'il travaillait avec des "médiateurs" pour libérer les otages "civils" qu'il a enlevés, quand les circonstances sécuritaires le permettent", lors de son attaque sur le territoire israélien et qu'il détient depuis dans la bande de Gaza.

Quelque 200 otages israéliens, et étrangers ou binationaux ont été enlevés en Israël et emmenés à Gaza par les combattants du Hamas lors de l'attaque sans précédent du 7 octobre, qui a déclenché une guerre, Israël pilonnant depuis la bande de Gaza pour "anéantir" le mouvement islamiste.

Article original publié sur BFMTV.com