Publicité

Gaza : le Dixmude, porte-hélicoptères français, a accueilli de premiers blessés

La structure hospitalière de ce navire comprend deux blocs opératoires, 40 lits, plus de 80 soignants, des scanners et des laboratoires d’analyses.

Le Dixmude, ici photographié au large de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 18 avril 2020.
CEDRICK ISHAM CALVADOS / AFP Le Dixmude, ici photographié au large de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 18 avril 2020.

GAZA - Le Dixmude est enfin à l’œuvre au large de Gaza. Le porte-hélicoptères français, configuré pour offrir du soutien hospitalier aux civils blessés de l’enclave palestinienne, a accueilli ce mardi 28 novembre de « premiers patients en urgence relative » dans le port égyptien d’Al-Arich, a annoncé le ministre des Armées Sébastien Lecornu.

« Tout ça va monter en puissance lentement », a-t-il déclaré sur CNews, se félicitant de ce que la France soit « la première puissance occidentale à mettre des moyens de soins aussi près de la bande de Gaza ».

La structure hospitalière du navire qui a accosté lundi comprend deux blocs opératoires, 40 lits, plus de 80 soignants, des scanners et des laboratoires d’analyses, selon le ministre.

Une vue générale des installations hospitalières à bord du Dixmude (photo datant de 2015).
ROSLAN RAHMAN / AFP Une vue générale des installations hospitalières à bord du Dixmude (photo datant de 2015).

« Plus de 100 tonnes » de fret humanitaire acheminées par la France

La France a déjà acheminé « plus de 100 tonnes » de fret humanitaire depuis le début de la guerre notamment via des rotations d’avions militaires, a-t-il rappelé.

Dans le cadre de l’accord de trêve entre Israël et le Hamas pour permettre la libération d’otages, plusieurs centaines de camions chargés d’aide ont par ailleurs pu entrer depuis vendredi dans la bande de Gaza, via le poste-frontière de Rafah avec l’Égypte, et une partie d’entre eux ont gagné le nord, la partie du territoire la plus dévastée par la guerre.

Ce mardi encore, de longs convois de camions sont entrés, selon des images de l’AFP. Mais « la situation humanitaire à Gaza reste catastrophique », a déclaré l’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland.

À voir également sur Le HuffPost :

Conflit Israël-Hamas : qui sont les trois otages français libérés lundi

Guerre Israël - Hamas : Le « soulagement » du président et du gouvernement après la libération de 3 otages français

VIDÉO - Armées : Macron promet un effort budgétaire inédit