Publicité

Vous voulez garder Windows 10 ? Il va falloir payer pour un support prolongé

take my money
take my money

Les règles sont claires depuis le début : dans les mois qui ont suivi la sortie de Windows 10, Microsoft a planifié la date de fin de son support. Celui-ci doit s’achever le 14 octobre 2025. Au-delà, l’entreprise américaine ne prévoit pas de sortir d’autres mises à jour de sécurité pour corriger les dysfonctionnements du système d’exploitation.

Cette règle est vraie, du moins concernant le support gratuit de Windows 10 — aujourd’hui, les correctifs de l’O.S. ne sont pas facturés lorsque l’on se sert de l’outil de mise à jour de la plateforme. Toutefois, Microsoft sait que la migration d’un PC vers Windows 11 (son système d’exploitation le plus récent) peut être retardée pour toutes sortes de raisons.

61 dollars par PC et par an pour les pros

C’est dans ce cadre que Microsoft a dévoilé le 2 d’avril 2024 un programme payant, baptisé Extended Security Update (ESU). Avec lui, il sera possible de prolonger le support technique de Windows 10 pour une durée de trois ans au maximum, donc jusqu’à la mi-octobre 2028. L’ESU a déjà servi par le passé, par exemple pour Windows 7.

Côté tarification, Microsoft a opté pour une facturation de 61 dollars par poste et par an — le même prix qui était en vigueur pour Windows 7. La note finale dépendra de la taille du parc informatique concerné et de la durée de l’utilisation de ce programme ESU —

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : Futurama