Un garde SS nazi centenaire poursuivi pour complicité de meurtre sur 3518 personnes

·1 min de lecture
Depuis dix ans, une jurisprudence allemande autorise les parquets à poursuivre quiconque a aidé un camp nazi à fonctionner. En 2011, un ancien travailleur de l'automobile de l'Ohio John Demjanjuk a été condamné pour complicité de meurtre pour avoir servi comme garde au camp d'extermination de Sobibor en Pologne occupée par l'Allemagne.

Garde SS nazi au camp de Sachsenhausen entre 1942 et 1945, l’homme âgé de 100 ans a été accusé par les procureurs du pays à 3 518 chefs d'accusation pour complicité de meurtre.

L’ancien nazi, âgé de 100 ans aujourd’hui, a été jugé apte à comparaître, selon Le Guardian. Si son identité reste anonyme conformément à la loi, il s’agirait d’un homme qui aurait travaillé au camp de Sachsenhause, près de Berlin, entre 1942 et 1945 en tant que membre enrôlé de l'aile paramilitaire du parti nazi (SS), a déclaré Cyrill Klement qui a dirigé l'enquête.

Son bureau a été saisi de l'affaire en 2019 par les procureurs fédéraux de Ludwigsburg, chargés d'enquêter sur les crimes de guerre de l'ère nazie, a déclaré Klement.

VIDEO - Haute-Loire : Erick Schwam, juif autrichien, lègue sa fortune au village qui l'a sauvé

Des affaires qui ont fait jurisprudence

Depuis dix ans, une jurisprudence allemande incite les parquets à poursuivre quiconque a aidé un camp nazi à fonctionner. En 2011, un ancien travailleur de l'automobile de l'Ohio John Demjanjuk a été condamné pour complicité de meurtre pour avoir servi comme garde au camp d'extermination de Sobibor en Pologne occupée par l'Allemagne. En 2015, c’est un autre garde, à Auschwitz, Oscar Gröning, qui a été à son tour condamné.

Etant donné l’âge avancé du suspect, des aménagements et des horaires vont être aménagés. En cas de condamnation, la personne pourra faire appel et échapper à l’emprisonnement.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles