Publicité

L’écran anti-reflets du Galaxy S24 Ultra n’est pas assez mis en avant par Samsung

Samsung fait-il une erreur de marketing ? Avec son Galaxy S24 Ultra, annoncé le 17 janvier, la marque coréenne parle surtout d’intelligence artificielle. Galaxy AI, une suite de logiciels utilisant le modèle de langage Google Gemini, est la star du millésime 2024. Samsung met aussi en avant le zoom optique de son smartphone, la luminosité record de son écran (2 600 nits) et un peu son stylet S-Pen. Le reste est oublié.

Après une semaine avec le Galaxy S24 Ultra (notre test sera publié la semaine du 29 janvier), la fonction qui nous a le plus marqué n’est pas l’intelligence artificielle. Le nouveau verre anti-reflets du Galaxy S24 Ultra est ce qu’on appelle un vrai « game-changer », puisqu’il change complètement notre utilisation du smartphone. Comment Samsung a-t-il pu le ranger au rang des nouveautés secondaires ?

Un écran complètement noir quand il est éteint

L’écran du Galaxy S24 Ultra est unique et il ne faut que quelques secondes pour s’en apercevoir.

Depuis plusieurs années, l’auteur de cet article utilise régulièrement son smartphone pour se recoiffer rapidement, sans lancer l’appareil photo (le reflet sur l’écran éteint suffit).

Avec le Galaxy S24 Ultra, cette utilisation miroir est quasiment impossible. Les reflets sont tellement réduits que l’on ne peut que deviner la forme de son visage, là où un iPhone permet de se voir en entier. C’est vraiment bluffant, d’autant plus que les traces de doigts apparaissent beaucoup moins sur ce nouveau revêtement.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Le Samsung Galaxy S24 Ultra à gauche, l'iPhone 15 Pro Max à droite. // Source : Numerama