Publicité

Quelle est cette galaxie "impossible" découverte par James Webb ?

Décidément, James Webb bouleverse notre compréhension de l’Univers. Il y a une dizaine de jours, les données du télescope spatial ont poussé les astronomes à repenser la formation des premiers trous noirs. À peine deux jours après la publication de cette étude, un autre papier scientifique basé sur les observations de Webb a remis en cause une autre thèse d’astronomie.

Une équipe internationale de chercheurs a découvert une galaxie pour le moins étonnante, a-t-elle annoncé dans la revue Nature. Baptisée ZF UDS 7329, cette galaxie massive a été observée il y a 11,5 milliards d’années, dans le premier univers. Ses étoiles, plus nombreuses que celles dans la Voie lactée, sont encore plus vieilles qu’elle : les astres ont été formés il y a 1,5 milliard d’années plus tôt.

Cette découverte bouleverse la théorie selon laquelle c’est la matière noire qui a formé les premières galaxies. Or, à l’époque de la création de ZF UDS 732, il n’y avait pas assez de matière noire accumulée à des concentrations suffisantes pour amorcer la formation de ses étoiles.

“La formation des galaxies est en grande partie dictée par la manière dont la matière noire se concentre”, explique la professeure agrégée Claudia Lagos du nœud de l'Université d'Australie-Occidentale du Centre international de recherche en radioastronomie (ICRAR), dans un communiqué.

“C’est parce que nous ne pensions pas que de telles structures de matière noire aussi massives puissent héberger ces galaxies massives qui ont eu le temps (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Oui, devenir plus intelligent, c'est possible !
Odysseus : ça y est, les Américains sont retournés sur la Lune !
Qu'est-ce que le smog ?
Astronomie : qu’est-ce que la Lune des Neiges qui arrive ce samedi ?
Il avale un Soleil par jour : les astronomes découvrent un trou noir monstrueux