Publicité

Galapagos, voyage au centre de la mer – Dans le sillage du « Beagle »

Depuis janvier 2022, Hurtigruten met le cap sur l’archipel des Galapagos. Le Point a testé cette croisière d'expédition. Troisième étape aujourd'hui dans le sillage de Darwin qui explora cinq îles : San Cristobal, Santa Fe-South Plaza, Santa Cruz et Española.  - Credit:Ashton Ray Hansen / Hurtigruten/SP
Depuis janvier 2022, Hurtigruten met le cap sur l’archipel des Galapagos. Le Point a testé cette croisière d'expédition. Troisième étape aujourd'hui dans le sillage de Darwin qui explora cinq îles : San Cristobal, Santa Fe-South Plaza, Santa Cruz et Española. - Credit:Ashton Ray Hansen / Hurtigruten/SP

Le 17 septembre 1835, un brick de 18 mètres jaugeant 242 tonneaux et 10 canons jette l'ancre dans une baie de l'île de San Cristobal. Parti de Devenport-UK quatre ans plus tôt, le HMS Beagle poursuit sa route autour du monde. Après avoir remonté les côtes d'Amérique du Sud, il fait escale dans l'archipel. Son capitaine, le vice-amiral Robert Fitzroy, est chargé par la couronne impériale d'une mission de reconnaissance maritime (la carte qu'il dessinera des Galapagos est si précise qu'elle sera utilisée jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale).

À bord se trouve un autre aristocrate de 26 ans, frais émoulu de Cambridge, dont la présence est plus discrète. Passionné de sciences naturelles et doué d'un sens de l'observation extraordinaire, il prélève un peu partout le long des côtes de l'hémisphère sud des milliers d'échantillons, et les envoie régulièrement à Londres pour expertise.

 - Credit: ©  hemis.fr / BRUSINI Aurélien / hemis.fr
- Credit: © hemis.fr / BRUSINI Aurélien / hemis.fr

Ile Plaza Sud. © hemis.fr / BRUSINI Aurélien / hemis.fr

De toutes les escales de son odyssée, aucune ne sera plus capitale que celle des Galapagos. Charles Darwin n'y séjourna que 19 jours. 19 jours pendant lesquels il collecta plus de 500 spécimens. 19 jours décisifs pour lui, la science et la compréhension du monde, qui confirmeront une hypothèse qui lui trottait depuis un moment dans la tête, celle de la sélection naturelle. En substance, ce n'est pas le plus fort de l'espèce qui survit, ni le plus intelligent, mais celui qui sait le mieux s'adapter au changement. L'Origine [...] Lire la suite