Publicité

Gabriel Attal Premier ministre à 34 ans : "Je leur en ai parlé tardivement", les dessous de cette nomination qui impacte sa famille

Alors que des rumeurs de remaniement gouvernemental se faisaient pressantes il y a encore quelques jours, Gabriel Attal était plus que pressenti pour prendre la relève d'Élisabeth Borne au poste de Premier ministre. Fraîchement nommé, Gabriel Attal a toutefois indiqué à "Paris Match" s'être méfié jusqu'au bout avant l'officialisation.

Le 11 janvier dernier, la carrière politique de Gabriel Attal a pris un nouveau tournant. Celui qui était alors ministre de l'Education nationale (remplacé depuis par Amélie Oudéa-Castéra, déjà dans la tourmente) a été promu par le président de la République Emmanuel Macron qui l'a hissé au rang de Premier ministre après la démission d'Elisabeth Borne. À 34 ans, il est ainsi devenu le plus jeune Premier ministre nommé sous la Ve République. Un challenge de taille dont il avait eu vent bien avant l'officialisation mais dont il s'est méfié jusqu'au bout.

Une semaine après avoir été nommé Premier ministre par Emmanuel Macron, Gabriel Attal se confie dans les pages de Paris Match à Laurence Ferrari. Il n'a pas manqué de livrer l'état d'esprit dans lequel il était face à une telle situation : "Est-ce que j'ai douté ? Forcément, votre première réaction est de vous demander 'Est-ce que j'en suis capable ?'. Le fait que le président considère que je le suis a été évidemment décisif. Il me l'a dit clairement en affirmant que c'était pour lui le meilleur choix à ce moment et qu'il ne doutait pas de ma capacité à agir."

Conforté par les propos du chef de l'État qui voit en lui un potentiel énorme, Gabriel Attal fonce et réfléchit d'ores et déjà aux nombreux changements qu'il va opérer au sein du gouvernement. Pourtant, jusqu'à la dernière minute avant que l'officialisation ne soit faite par le palais de l'Élysée,...

Lire la suite


À lire aussi

Remaniement : À 34 ans, Gabriel Attal prend du galon... à la place d'un ministre très discret
Gabriel Attal millionnaire à 34 ans : son patrimoine important dévoilé, d'autres ministres auraient de quoi l'envier
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"