Publicité

"Gabriel Attal est juif et gay" : Sandrine Rousseau recadrée sur TF1 après des attaques contre le Premier ministre

Sandrine Rousseau interpelle Gérald Darmanin : la députée écologiste recadrée sur TF1 - LCP
Sandrine Rousseau interpelle Gérald Darmanin : la députée écologiste recadrée sur TF1 - LCP

Sandrine Rousseau a été l'invitée de Bonjour, la nouvelle matinale de TF1, ce jeudi 18 janvier 2024. Elle n'a pas échappé à une question sur son tweet polémique contre Gabriel Attal. Adrien Gindre ne s'est pas gêné pour la recadrer...

Que ça soit par ses prises de positions politiques ou ses punchlines, Sandrine Rousseau ne laisse personne indifférent. Très active sur les réseaux sociaux, elle s'est récemment retrouvée au coeur d'une nouvelle polémique.

"Gabriel Attal est juif et gay. Très bien. Aucune attaque, de près ou de loin, de manière directe ou indirecte, là-dessus. Jamais", a-t-elle balancé sur X, autrefois appelé Twitter. Un message qui a suscité l'indignation de nombreux internautes. La députée écologiste, qui a été accusée de violences, a été l'invitée de Bonjour, la nouvelle matinale de TF1, ce jeudi 18 janvier 2024.

"C'est faux parce qu'il n'est pas juif !"

Elle n'a pu échapper à une question sur son tweet controversé contre le nouveau Premier ministre. "Vous avez été critiquée il y a quelques jours pour un tweet concernant le nouveau Premier ministre, disant : 'Gabriel Attal est juif et gay. Aucune attaque de près ou de loin...' Il se trouve que c'est faux parce qu'il n'est pas juif ! Qu'est-ce qui vous a pris ?! Pourquoi ce tweet ?!", lui a lancé Adrien Gindre.

Celle qui a été comparée à un "taliban" par Eric Naulleau s'est défendue en expliquant avoir rapidement supprimé son message. "Je l'ai supprimé et corrigé après en disant qu'il avait été victime d'attaques antisémites et c'est ça que je dénonçais sur les réseaux en disant que jamais nous devrons attaquer le Premier...

Lire la suite


À lire aussi

Complément d'enquête sur Jordan Bardella : Pascal Praud accuse France 2 d'avoir "choisi son camp"
"En tant que femme, j'ai eu peur" : Nabilla Benattia assume l'affaire du couteau et prévoit déjà de tout expliquer à ses enfants
Guillaume Genton (TPMP) menacé de mort : Aqababe condamné, le verdict est tombé pour le blogueur