Le G7 condamne l'Iran pour l'attaque du pétrolier Mercer Street

·1 min de lecture
LE G7 CONDAMNE L'IRAN POUR L'ATTAQUE DU PÉTROLIER MERCER STREET

LONDRES (Reuters) - L'Iran menace la paix et la sécurité internationales et toutes les preuves disponibles montrent que le pays était à l'origine de l'attaque contre le pétrolier Mercer Street la semaine dernière, ont déclaré vendredi les ministres des Affaires étrangères des Etats membres du G7 dans un communiqué.

"Toutes les preuves disponibles désignent clairement l'Iran. Il n'y a pas de justification pour cette attaque", peut-on lire dans ce communiqué du Groupe des Sept pays industrialisés (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada) diffusé par le gouvernement britannique, qui en exerce actuellement la présidence.

"Le comportement de l'Iran, parallèlement à son soutien aux forces agissant par procuration et aux acteurs armés non-étatiques, menace la paix et la sécurité internationales."

"Nous appelons l'Iran à mettre un terme à toutes les activités incompatibles avec les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'Onu, et appelons tous les parties à jouer un rôle constructif dans la promotion de la stabilité de la région et de la paix", ajoute le texte.

Israël, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont accusé dimanche dernier la République islamique d'être à l'origine de l'attaque menée au large d'Oman contre le pétrolier, qui a coûté la vie à deux membres d'équipage. Téhéran a démenti toute implication.

(Reportage William James, version française Lucinda Langlands-Perry, édigté par Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles