G7 à Biarritz : des militants écologistes exhibent des portraits d'Emmanuel Macron "volés" en mairie

Des militants ANV-COP21 ont sorti 14 portraits d'Emmanuel Macron, qui avaient été "réquisitionnés" en mairie.

Ces portraits avaient été réquisitionnés dans des mairies, depuis plusieurs mois, par des militants d’ANV-COP21, pour dénoncer le vide de la politique environnementale.

En zone interdite à la manifestation, en plein G7, 14 portraits officiels d’Emmanuel Macron, réquisitionnés en mairie, ont été promenés au nez et à la barbe des forces de l’ordre, qui ne sont pas intervenues. Un pied de nez au chef de l’Etat, qui reçoit actuellement les dirigeants du G7.

Les militants d’ANV-COP 21, qui ont réquisitionné 128 portraits d’Emmanuel Macron dans des mairies, voulaient frapper fort à l’occasion du G7, qui se déroule en ce moment à Biarritz. Ce dimanche, ils ont organisé une “marche des portraits”, dans le centre de Bayonne. Plus de 900 militants ont participé à l’évènement, selon les organisateurs.

Des portraits emballés pour brouiller les pistes

L’opération a été minutieusement préparée. Pour brouiller les pistes, les membres d’ANV-COP21 ont demandé aux participants de venir avec des tableaux classiques, emballés, pour éviter que les portraits du président de la République ne soient repérés et récupérés par les forces de l’ordre.

L’opération a eu lieu dans le centre ancien de Bayonne, en plein G7, dans une zone pourtant interdite aux manifestations durant le sommet.

Ces actions de décrochage de portraits ont eu lieu dans toute la France ces derniers mois, et ont valu des poursuites à plusieurs militants. 57 d’entre eux ont été convoqués au tribunal. Certains ont été relaxés, d’autres condamnés à 500 euros d’amende avec sursis. Pour d’autres militants, les procès sont prévus en septembre.