Publicité

Gérard Lopez, propriétaire de Bordeaux, hausse le ton et appelle au "respect de l'intimité d'Alberth Elis"

Gérard Lopez hausse le ton. Le propriétaire et président des Girondins de Bordeaux, a publié un message sur X ce mardi dans lequel il appelle fermement au respect de l'intimité d'Alberth Elis, joueur du club dans le coma après un violent choc à la tête, samedi face à Guingamp (1-0). Un texte également rédigé en espagnol vraisemblablement en réaction à la diffusion d'informations sur l'état de santé du joueur dans la presse hondurienne ces dernières heures.

"Seule sa famille, avec l’avis des médecins, pourra décider de communiquer sur l’évolution de son état de santé"

"La publication d’informations détaillées sur l’état de santé d’Alberth est irrespectueuse et porte atteinte à sa dignité", a écrit le dirigeant. "Le communiqué de dimanche n’était peut être pas suffisamment clair alors je le redis: nous appelons au respect du secret médical et de l’intimité d’Alberth. Seule sa famille, avec l’avis des médecins, pourra décider de communiquer sur l’évolution de son état de santé. Nous nous conformerons à leurs décisions et souhaitons que TOUS fassent de même. Je vous remercie à nouveau pour votre soutien qui compte beaucoup. On est tous avec toi dans ce combat Alberth!"

Les Girondins ont publié un communiqué dimanche annonçant que leur joueur avait subi une intervention chirurgicale dans la nuit de samedi à dimanche. "Alberth Elis est victime d’un traumatisme crânien ayant amené à placer le joueur dans un coma artificiel protecteur", avait expliqué le club. "Nous allons suivre l’évolution de son état de santé à l’hôpital dans les prochains jours. À cet instant, il est encore impossible de se prononcer sur le pronostic vital et fonctionnel d’Alberth. Le club s’attend donc à ne pas pouvoir communiquer de nouvelles informations déterminantes avant quelques jours et ne fera aucun nouveau commentaire sur l’état de santé d’Alberth."

L'international hondurien (64 sélections, 13 buts), arrivé au club en 2022 en provenance de Boavista, est tombé inanimé sur le terrain après seulement 30 secondes de jeu après un choc à la tête avec Donatien Gomis à la réception d'un centre. Il avait été pris en charge par les secouristes pendant une dizaine de minutes avant d'être évacué du terrain sur civière, puis vers le CHU de Bordeaux où il a été placé en coma artificiel.

Article original publié sur RMC Sport