Publicité

Gérard Depardieu : Emmanuel Macron n'a "aucun regret d'avoir défendu la présomption d'innocence" de l'acteur accusé de viols

Emmanuel Macron interrogé sur l'affaire Gérard Depardieu le mardi 16 janvier 2024. - France 2
Emmanuel Macron interrogé sur l'affaire Gérard Depardieu le mardi 16 janvier 2024. - France 2

Le chef de l'État a été interrogé, pendant plus de deux heures ce mardi 16 janvier 2024, par une vingtaine de journalistes français et étrangers.

Des propos commentés. Lors de la conférence de presse d'Emmanuel Macron, diffusée ce mardi 16 janvier 2024 en direct et en prime time sur TF1 France 2, LCP-Public Sénat et les quatre chaînes info, Ava Djamshidi, rédactrice en chef du magazine "Elle", a rappelé au souvenir du chef de l'État, les "attitudes odieuses" de l'acteur de 75 ans "mises à jour par 'Complément d'enquête'" le 7 décembre 2023. Et de l'interroger : "Est-ce que vous comprenez l'émoi provoqué par vos propos sur la fierté que vous inspire Gérard Depardieu ?".

"La parole des femmes qui sont victimes de ces violences est importante"

"Je n'ai aucun regret d'avoir défendu la présomption d'innocence pour une personnalité publique, un artiste en l'espèce, comme je l'ai fait pour des responsables politiques", a assumé le chef de l'État. Avant d'ajouter : "Si j'ai un regret à ce moment-là, c'est de ne pas avoir assez dit combien la parole des femmes qui sont victimes de ces violences est importante et combien ce combat est essentiel pour moi, et nous continuerons l'action. Mais on a agi", a-t-il martelé pour défendre son action contre les violences faites aux femmes.

Audiences : Quel score pour la conférence de presse d'Emmanuel Macron ?

"Je me permets toutefois de dire que je me souviens d'octobre 2016", a-t-il signifié. "C'était la conclusion de ce que l'on avait appelé la grande marche. C'était le début d'une...

Lire la suite


À lire aussi

"La vedette c'est pas vous, c'est la chaîne" : Raphaël Mezrahi révèle avoir été "viré" puis "interdit de Canal+" pendant 27 ans
"Il m'empêchait de faire autre chose" : Cristina Cordula dans "Danse avec les stars" sur TF1 révèle avoir rompu son "contrat d'exclusivité" avec M6
Jordan Bardella et le RN attaquent "Complément d'enquête" en justice avant même la diffusion du magazine ce soir sur France 2