Publicité

Gérard Depardieu accusé de viols : l’avis sans concession de Brigitte Fossey, "amie de Julie"

Depuis plusieurs semaines, Gérard Depardieu est dans la tourmente. La raison ? Le comédien est accusé de viols et agressions sexuelles par de nombreuses femmes. Alors qu'il ne cesse de clamer son innocence, le 25 décembre 2023, de nombreuses personnalités avaient signé une tribune en son soutien publiée dans les colonnes du Figaro. Parmi les signataires, il y avait Brigitte Fossey. Samedi 2 mars 2024, la comédienne était l'invitée de Quelle époque ! pour faire la promotion de la pièce des Fables de La Fontaine qu'elle joue au théâtre. Elle y donne d'ailleurs la réplique à Christophe Dechavanne. Léa Salamé lui a demandé pourquoi elle avait pris la décision de signer cette tribune.

Brigitte Fossey au sujet de Gérard Depardieu : "Avec moi il a été absolument correct"

La comédienne a mis en avant son amitié avec Julie Depardieu, la fille du comédien. "Je suis une amie de Julie Depardieu et une semaine avant elle m'avait dit qu'il était tellement triste, qu'il venait dîner chez elle trois fois par semaine et qu'il était perdu", a-t-elle ainsi déclaré dans un premier temps. "On me téléphone et on me dit qu'on signe pour Gérard, parce qu'il n'a pas le moral. Comment on peut refuser une chose pareil ? C'est impossible, surtout qu'avec moi il a été absolument correct", a-t-elle ajouté.

Brigitte Fossey est en faveur de la libération de la parole des femmes mais...

La comédienne a ensuite tenu à mettre en avant le rôle important de la justice. (...)

Lire la suite sur Closer

Mort mystérieuse d’Adrien Saurine dans les Pyrénées-Orientales : ce témoignage inattendu qui avait relancé l’affaire
"Dites ce que vous touchez !" : Isabelle Balkany attaquée par Gilles Verdez, elle réplique sur la question de l’argent
Disparition de Lina : « Je vois la petite avec… », un témoin clé prend la parole
Meghan et Harry : un déménagement imminent ? Ils n’ont pas écouté les avertissements de la Couronne
Kate Middleton : son état de santé mystérieux, la comparaison avec Charles III ne sert à rien