Gérard Depardieu accusé de viol, l'actrice et victime présumée dévoile son identité : "Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gérard Depardieu
    Gérard Depardieu
    Acteur français

Un an après la mise en examen de Gérard Depardieu pour "viol et agression sexuelle", la comédienne Charlotte Arnould est sortie du silence et a poussé un véritable cri du cœur sur les réseaux sociaux...

Elle a choisi de prendre la parole à visage découvert. Ce jeudi 16 décembre, l'actrice Charlotte Arnould a révélé être la femme à l'origine de la mise en examen de Gérard Depardieu pour "viol et agression sexuelle", survenue le 16 décembre 2020. Selon la comédienne, les faits se seraient déroulés les 7 et 13 août 2018 dans l'hôtel particulier de la star française, situé dans le VIème arrondissement de Paris. 

À lire également “Moi, j'habite pas dans un HLM depuis 20 ans alors que je suis député” : Eric Zemmour clashe Alexis Corbière qui évoque ses accusations d’agression...

Dans une interview accordée au journal italien La Repubblica en début d'année 2021, Gérard Depardieu avait fermement démenti ces accusations. "Il n’y a aucune preuve, il n’y a rien conte moi et donc je suis très serein. Je ne peux que rejeter le plus clairement possible, comme déjà fait devant les enquêteurs, toutes les accusations. Pour moi, l’enquête a été close faute de preuves. Au tribunal, je réaffirmerai mon innocence. Je suis innocent et je n’ai rien à craindre", déclarait-il. Ce jeudi 16 décembre, c'est donc Charlotte Arnould qui a pris la parole publiqueme... 

Lire la suite sur Télé 7 Jours    

VIDÉO - La Minute de Gérard Depardieu

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles