Publicité

Gérald Darmanin n’ira pas en Corse, une intrusion dans la maison de Dupond-Moretti en cause

Gérald Darmanin a annoncé repousser son déplacement en Corse prévu début février.
THOMAS SAMSON / AFP Gérald Darmanin a annoncé repousser son déplacement en Corse prévu début février.

POLITIQUE - Voyage reporté. Gérald Darmanin, qui devait se rendre en Corse mercredi et jeudi pour poursuivre les discussions sur le statut de l’île, a reporté son déplacement de « quelques semaines » car « les conditions sereines ne sont pas réunies », a fait savoir ce dimanche 4 février au soir le ministère de l’Intérieur.

La décision du report est notamment motivée par l’absence de condamnation « par les responsables politiques insulaires » de « l’envahissement de la propriété du garde des Sceaux », a indiqué Beauvau, confirmant une information de Corse Matin.

Samedi, des militants indépendantistes corses se sont introduits dans une maison présentée par ceux-ci comme appartenant à Éric Dupond-Moretti, dans le village de Centuri, en Haute-Corse. Une enquête pour violation de domicile et dégradations aggravées a été ouverte par le parquet de Bastia.

Les images de l’action diffusées par France 3

Sur X, le mouvement indépendantiste Core in Fronte a revendiqué une « opération symbolique et politique » visant le « domicile secondaire » du ministre, afin de « dénoncer les mécanismes répressifs en Corse ».

Aux fenêtres de cette maison, au cœur du village de Centuri, dans le Cap Corse, les militants ont accroché des draps portant notamment les slogans « Répression, amendes, Basta ! » ou encore « Soluzione pulitica » (NDLR : « solution politique » en langue corse).

Cette action de Core in Fronte, qui compte six élus à l’assemblée de Corse, a été réalisée en présence de journalistes de France 3 Via Stella et Corse-Matin. Dans leurs revendications, exprimées lors d’une conférence de presse devant la maison, les nationalistes ont directement attaqué un ministre « qui ne s’exprime jamais sur la question politique corse, sur la répression et la situation des anciens prisonniers politiques corses. »

Dupond-Moretti n’a pas réagi

Interrogé par l’AFP, l’entourage du ministre de la Justice s’est refusé à tout commentaire sur cette affaire. Dans sa déclaration à la Haute autorité de la transparence de la vie publique, le Garde des Sceaux avait bien déclaré une maison en Corse, sans que l’adresse de celle-ci soit précisée.

S’il ne se rend finalement pas en Corse cette semaine, « Gérald Darmanin effectuera des consultations politiques d’élus corses cette semaine à Paris », a ajouté le ministère de l’Intérieur.

Le report est également motivé par l’insuffisante avancée des élus de Corse sur la copie commune qu’ils doivent présenter, selon une source proche du dossier. Ce report vise aussi à leur donner « plus de temps » pour travailler, précise-t-on de même source.

À voir aussi sur Le HuffPost :

SUV à Paris : le vote pour le triplement des tarifs de stationnement l’emporte à 54,5 % des voix

Christian Troadec, maire de Carhaix et figure des Bonnets Rouges, dans la tourmente après un accident