Gérald Darmanin demande aux préfets de renforcer les mesures pour l'application des OQTF

Gérald Darmanin demande aux préfets de renforcer les mesures pour l'application des OQTF
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie du palais de l'Elysée le 26 octobre 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie du palais de l'Elysée le 26 octobre 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Gérald Darmanin a demandé jeudi aux préfets de durcir l'application des obligations de quitter le territoire français (OQTF) envers "l'ensemble" des étrangers en situation irrégulière en reprenant la méthode employée pour le suivi des "étrangers délinquants", cibles prioritaires de son projet de loi sur l'immigration.

S'il indique que le nombre d'obligations de quitter le territoire français est en hausse de 22% pour cette année 2022, le locataire de Beauvau souhaite "encore améliorer ce résultat".

3500 étrangers "éloignés" du territoire depuis 2020

Le ministère de l'Intérieur demande notamment que les étrangers sous OQTF soient "systématiquement" assignés à résidence, "à une adresse fiabilisée" et non "de complaisance", lorsqu'ils ne peuvent pas être placés en centre de rétention administrative.

Il rappelle aussi sa volonté de rendre "impossible" la vie des personnes sous OQTF en s'assurant que ces dernières doivent faire l'objet d'un suivi rigoureux par la police et voir leurs droits sociaux suspendus.

3500 personnes de nationalité étrangère "constituant une menace pour l'ordre public" ont été "éloigné(e)s" du territoire français depuis 2020.

L'instruction envoyée ce jeudi par le ministre survient un mois après le meurtre de la jeune Lola, tuée par une ressortissante algérienne qui faisait l'objet d'une OQTF depuis août dernier.

Article original publié sur BFMTV.com