Publicité

Gérald Darmanin demande aux préfets d'utiliser les drones pour lutter contre les rodéos urbains

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a envoyé un message ce samedi aux préfets pour leur demander de recourir aux drones, dont l'utilisation par les forces de l'ordre vient juste d'être permise par décret, afin de lutter contre les rodéos urbains.

Dans ce texto consulté, le ministre demande aux préfets que "policiers et gendarmes multiplient les opérations de présence" pour "lutter contre les rodéos urbains".

"L'utilisation des drones en renseignement ne doit pas être négligée", ajoute le ministre. Il demande à "faire connaître ces opérations", disant y être "particulièrement attentif".

Le 1er mai également dans le viseur du ministre

L'usage des drones par les forces de l'ordre est permis depuis un décret du 19 avril. Les policiers et gendarmes sont autorisés à utiliser ces aéronefs équipés de caméras notamment pour le maintien de l'ordre ou la "prévention des atteintes à la sécurité des personnes et des biens".

La mesure avait été adoptée en décembre 2022 dans le cadre de la loi sur la responsabilité pénale et la sécurité intérieure, découlant de la controversée loi Sécurité globale.

Dans son sms, Gérald Darmanin demande aussi aux préfets "d'être personnellement présents" auprès des forces de l'ordre, "et en lien avec les syndicats" pour les manifestations du 1er mai.

Plusieurs préfectures, dont la préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône ou celle de la Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, ont déjà annoncé avoir pris des arrêtés autorisant l'usage des drones par les forces des l'ordre lors des manifestation du 1er mai.

Article original publié sur BFMTV.com