Publicité

Gérald Darmanin à Mayotte : pourquoi le ministre annonce la fin du droit du sol sur l’île ?

Le ministre de l’Intérieur prend « une décision radicale ». En déplacement à Mayotte, Gérald Darmanin a annoncé ce dimanche 11 février une révision constitutionnelle pour supprimer le droit du sol sur l’île de l’océan Indien, confrontée à une grave crise migratoire.

« Il ne sera plus possible de devenir français si on n’est pas soi-même enfant de parent français », a indiqué Gérald Darmanin, assurant que cela « coupera littéralement l’attractivité » que peut avoir l’archipel mahorais, confronté à une forte immigration venue notamment des Comores voisines. « C’est une mesure extrêmement forte, nette, radicale, qui évidemment sera circonscrite à l’archipel de Mayotte », a-t-il ajouté.

Mettre fin au visa territorialisé

Il a précisé que la suppression du droit du sol à Mayotte permettra de « mettre fin au visa territorialisé », un dispositif qui empêche les détenteurs d’un titre de séjour à Mayotte de venir dans l’Hexagone et dont la suppression est une des revendications des collectifs citoyens.

« Puisque nous aurons beaucoup moins de titres de séjours et que nous n’aurons plus la possibilité d’être français lorsque l’on vient à Mayotte, les visas territorialisés n’ont plus lieu d’être », a assuré le ministre. Selon lui, la suppression des titres de séjour territorialisés doit être actée dans un projet de loi Mayotte qui sera étudié à l’Assemblée nationale « dans les semaine...


Lire la suite sur ParisMatch