Géoingénierie : une start-up joue à l'apprenti-sorcier avec le climat

© NASA/Goddard//Michael Lentz/Cove

La société Make Sunsets assure avoir lancé plusieurs ballons météorologiques afin de libérer dans la stratosphère des particules de souffre censées occulter la lumière du soleil. Il s’agit de reproduire le phénomène qui se produit après une importante éruption volcanique au cours de laquelle d’énormes quantités de cendres et de gouttelettes d'acide sulfurique sont propulsées dans l’atmosphère. Au point parfois de provoquer un hiver volcanique comme celui qui a suivi l’éruption du mont Krakatoa en Indonésie en 1883. Les quatre années suivantes ont été anormalement froides et des chutes de neige historiques ont été enregistrées dans le monde entier.

À lire aussi Et s'il y avait un plan B pour la planète ?

En théorie, donc, la technique de géoingénierie solaire employée par la start-up peut s’avérer efficace. Mais à quel prix ? La majorité des scientifiques est vent debout contre cette méthode, estimant que les effets collatéraux sont imprévisibles et potentiellement catastrophiques, souligne la MIT Technology Review.

Des spécialistes du climat estiment que Make Sunsets a franchi une ligne rouge en prenant cette initiative sans en référer à aucune autorité publique et sans surveillance scientifique.

Cette entreprise hasardeuse pourrait même se révéler rentable

Pour plusieurs chercheurs interrogés par la MIT Technology Review, ce projet n’est pas vraiment sérieux et constitue plutôt pour l’entreprise une manière de capter l’attention. Un avis en partie confirmé...


Lire la suite sur ParisMatch