Publicité

“Général préféré” ou “boucher” : qui est Oleksandr Syrsky, le nouveau chef de l’armée ukrainienne ?

En janvier 2023, le site d’information Glavkom avait publié un article intitulé “C’est le général préféré du président et ce n’est pas Zaloujny”. “Déjà à cette époque, le général de corps d’armée Oleksandr Syrsky, chef d’état-major de l’armée de terre”, était pressenti pour succéder éventuellement à Zaloujny. L’article avait eu “un effet explosif. Il avait attiré des centaines de milliers de lecteurs et avait valu à son auteur d’être accusé de ne pas avoir argumenté son propos. Car personne ne voulait croire qu’il pouvait exister des dissensions au sein du haut commandement.”

Et “le 8 février 2024, tout s’est mis en place, Zelensky a annoncé le remplacement de Zaloujny par Syrsky au poste de chef d’état-major des armées, le plus élevé de la hiérarchie militaire”.

Glavkom profite de l’occasion pour brosser le portrait du général Syrsky. Né en 1965 en Russie soviétique, il fait carrière dans l’armée et sert en Afghanistan. Affecté en Ukraine dans les années 1980, il y reste pour intégrer les forces armées de l’Ukraine indépendante après 1991. “Son premier grand poste à responsabilités lui est offert en 2017 par le président Petro Porochenko, qui lui confie le commandement de l’Opération antiterroriste”, nom donné à l’époque aux opérations contre les Russes et les séparatistes prorusses dans le Donbass. “Le 5 août 2019, nouvelle promotion. Le nouveau président Zelensky le nomme commandant en chef de l’armée de terre.”

Le vainqueur de Kiev et de Kharkiv

“Avec le début de la grande offensive russe, le général Syrsky est chargé de la défense de Kiev”, rappelle le site, qui souligne que dès cette époque “des propagandistes clés du ministère de la Défense s’impliquent dans sa mise en avant médiatique. […] Hanna Maliar, vice-ministre de la Défense, écrit ainsi sur Facebook pour le présenter : ‘Le commandant de la défense de Kiev est sur ces deux photos. Vous voyez par vous-mêmes dans quelles mains puissantes se trouve la défense de Kiev.’

“Après le succès de la défense de la capitale, la présidence lui montre sa reconnaissance”, et Zelensky le décore de l’ordre de Bohdan Khmelnitsky. Le général Syrsky est “ensuite placé à la tête du groupement stratégique Khortytsia. On parle là d’une partie importante du front, de Kharkiv, Izium, Lyman et Lyssytchansk à Koupiansk, Bakhmout et Avdiïvka”. À la mi-septembre de 2022, l’armée ukrainienne libère presque toute la région de Kharkiv, écrit Glavkom :

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :