Publicité

Gérard Miller accusé de viols : l’obsession "des moins de 23 ans" du "psy de Drucker" bien connue dans le milieu

Ancien visage emblématique des émissions de Laurent Ruquier, Gérard Miller a vu sa réputation voler en éclats. En effet, le célèbre psychanalyste est accusé de viol et d'agressions sexuelles par plusieurs femmes. Ces dernières ont témoigné dans les colonnes du magazine ELLE et de Mediapart. Parmi tous ces témoignages, une jeune fille était âgée de seulement 15 ans au moment des faits qu'elle décrit. Elle assure que Gérard Miller l'avait invité chez lui pour boire un verre, avant d'être victime d'un "trou noir". "Quand je me réveille, je suis allongée dans un lit à l'étage, sur le ventre, en culotte, le pantalon baissé sur mes chevilles. Il me masse le dos, les fesses, et aussi les seins en passant ses mains sur mon torse", a-t-elle déclaré. De son côté, le célèbre psychanalyste a réagi aux nombreuses accusations dont il fait l'objet.

Gérard Miller : "Avec toutes les femmes, j'ai la conviction de n'avoir contraint personne"

"Étant psychanalyste, universitaire, auteur, chroniqueur télé et radio, j'étais un 'homme de pouvoir'. Il y avait dès lors une dissymétrie avec les femmes plus jeunes que moi, une dissymétrie dont je ne mesurais pas à l'époque qu'elle était rédhibitoire et qui me conduirait aujourd'hui, sans aucun doute, à agir autrement. Avec toutes les femmes, j'ai la conviction de n'avoir contraint personne", a indiqué Gérard Miller sur X (anciennement Twitter, ndlr.). Interrogés par Le Figaro, d'anciens collaborateurs du (...)

Lire la suite sur Closer

Meurtre de Karine Esquivillon : cette révélation très intime faite à sa fille avant d’être tuée
Taylor Swift : nouveau drame pour la chanteuse, une fan de 16 ans meurt dans des circonstances dramatiques
Gérard Miller accusé de viols : "en culotte, le pantalon baissé…", une nouvelle femme prend la parole
Fabienne Carat maman solo : “très compliqué” avec Céleste, l’arrivée de son chéri l’a sauvée
Harry et Meghan : Charles III et William s’allient contre les Sussex, leur décision radicale