Publicité

Cette future mariée décède après s'être réveillée d’une sieste en "sueur"

Photo taken in Loei, Thailand

Une jeune femme de 31 ans, prénommée Ashleigh De-Andrade, est décédée subitement après s’être plainte d’une grosse fièvre une fois rentrée de vacances. Elle souffrait d’une méningite foudroyante.

Elle a laissé derrière elle ses trois enfants et son fiancé. Âgée de 31 ans, Ashleigh De-Andrade est décédée subitement après s’être plainte d’une grosse fièvre une fois rentrée de vacances, une tragique histoire relayée par le Sun. Alors qu’elle préparait son mariage, elle se serait couchée pendant plusieurs heures, période durant laquelle elle transpirait énormément, selon le témoignage de l’une de ses amies.

À son réveil, son partenaire l'a emmenée à l'hôpital afin qu’elle puisse être soignée mais son état était déjà très préoccupant. Les médecins ont fini par réaliser qu’elle souffrait d’une méningite, une inflammation des tissus qui entourent le cerveau et la moelle épinière. Elle résulte généralement d’une infection. Condamnée, la jeune femme a quitté les siens peu de temps après.

Des symptômes qui se développent soudainement

Les symptômes de la méningite se développent soudainement et sont multiples. Ils comprennent une forte fièvre supérieure à 37,5 degrés, un mal de tête, une éruption tachetée qui ne s'estompe pas, une raideur dans le cou, une sensibilité aux lumières vives, une somnolence, une irritabilité, un manque d'énergie, des mains et pieds froids ou encore des convulsions.

À noter que l'éruption cutanée associée à la méningite ressemble généralement à de petites piqûres d'épingle rouges au début. Elles se répandent généralement vite et se transforment en taches plus grosses rouges ou violettes. Si vous appuyez fermement le côté d'un verre contre la peau où se trouve l'éruption cutanée et que cela ne s'estompe pas, c'est un signe d'empoisonnement du sang. Vous devez alors consulter immédiatement un médecin.

Comme le rappelle l’Organisation mondiale de la santé, des vaccins homologués contre la méningite à méningocoque, à pneumocoque et à Haemophilus influenzae sont disponibles depuis de nombreuses années. Il existe plusieurs souches (sérotypes ou sérogroupes) de ces bactéries et les vaccins sont conçus pour protéger contre les souches les plus dangereuses.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Ce sont les 5 signes qui me permettent de définir si un patient est en bonne santé"