Publicité

Fusillade dans un bar à chicha à Paris: neuf personnes interpellées et placées en garde à vue

Fusillade dans un bar à chicha à Paris: neuf personnes interpellées et placées en garde à vue

Neuf personnes sont actuellement en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la fusillade qui a eu lieu en juillet dernier dans le XIe arrondissement de Paris, a appris BFMTV.com de sources concordantes confirmant les informations du Parisien. Une personne avait été tuée et quatre autres blessées.

Le 18 juillet 2022, il était aux alentours de 21h30 quand deux personnes sont descendues d'un véhicule et ont tiré sur deux autres individus attablés à la terrasse d'un bar à chicha rue Popincourt, dans le XIe arrondissement de la capitale. Une personne était morte sur place.

Une enquête préliminaire puis une information judiciaire ont été ouvertes pour "meurtre et tentative de meurtre avec préméditation en bande organisée", "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime", "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni de plus de 10 ans d'emprisonnement", et "acquisition, détention et transport en réunion de matériel de guerre, arme et munitions de catégorie A et B".

Un réseau de tueurs à gages?

Un des auteurs présumés de la fusillade avait été interpellé sur place. Agé de 16 ans, il avait été maîtrisé par des témoins de la scène. L'autre personne présente avait réussi à prendre la fuite, s'enfuyant au volant du véhicule avec lequel les deux hommes étaient arrivés. Ce véhicule a été retrouvé quelques jours plus tard à plus de 700 kilomètres de la capitale, à Nîmes, dans le Gard.

L'enquête menée depuis sept mois par la Brigade criminelle de Paris et par le 2e district de police judiciaire a permis à l'identification de neuf personnes, interpellées lundi. Les enquêteurs soupçonnent ces individus, selon Le Parisien, d'avoir monté un réseau de tueurs à gages, prêts à éliminer d'autres individus en échange de contrat. Leur garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.

Article original publié sur BFMTV.com