Publicité

Les fruits boostent-ils vraiment l’immunité en hiver ?

Le froid de l’hiver est souvent accompagné d’une hausse de maladies infectieuses. Une bonne alimentation, riche en fruits, est importante pour s’en protéger.

Grippe, rhume, bronchiolite… L'hiver est la saison des maladies infectieuses. Cela à cause d’un ensemble de facteurs. D’abord, nous passons plus de temps en intérieur et on aère moins, ce qui peut concentrer les virus et augmenter le risque de transmission par voie aérienne. Aussi, le froid et la baisse d’ensoleillement favorisent la survie de certains virus, alors que ces mêmes conditions peuvent affaiblir nos défenses. Alors, faut-il manger davantage de fruits pour améliorer nos défenses contre ces virus de l’hiver ?

Le froid n’affecte pas le système immunitaire… mais facilite l’entrée de virus dans le corps

Il faut d’abord comprendre comment nos défenses sont affectées par l’hiver. Le froid lui-même ne cause pas une baisse de l’immunité. Comme nous le rappelle l’Université de Harvard, plusieurs études ont montré que l’exposition modérée à une basse température n’a aucune incidence sur le système immunitaire (mais peut causer d’autres problèmes de santé, notamment chez des populations à risque telles que les personnes âgées). La baisse de nos défenses en hiver se passe en amont, à l’entrée du virus dans le corps.

Pour nous protéger de l’air froid, nos narines réchauffent l’air que nous respirons avant qu’il n’arrive aux poumons, en transférant de la chaleur grâce aux muqueuses. Mais cela assèche le mucus du nez, affaiblissant cette première barrière de notre organisme contre les microbes dans l’air qui normalement attrape les virus avant qu’ils n’entrent dans notre corps. En plus de ce mucus, les cellules du nez libèrent de vésicules qui reconnaissent les virus et les détruisent. Or, le froid diminue le nombre de ces vésicules, laissant passer davantage d’intrus, selon une étude publiée en 2022 dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Une alimentation équilibrée est essentielle pour une bonne protection

Une fois ces premières barrières franchies, le système immunitaire devra tenter de faire face à ce surplus de virus durant l’hiver, donc notre immunit[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi