Publicité

Il fraude le fisc en faisant passer sa Rolls-Royce décapotable pour... une ambulance !

Quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une enquête qui a commencé il y a un an, le 28 avril 2023. Lors d'un contrôle routier en Île-de-France, une Rolls-Royce est saisie car elle met la puce à l'oreille des CRS. Cette dernière circule avec des plaques d'immatriculation noires, interdites en France. Et pour cause, les personnes à bord sont à la tête d'un vaste réseau de trafic de véhicules de luxe. Explications.

Une Rolls-Royce qui fait tout basculer

Tout est parti d'un contrôle inopiné des CRS à Pomponne, en Seine-et-Marne. Ces derniers arrêtent une Rolls-Royce décapotable dernière génération qui s'infiltrait sur l'autoroute A4. En réalité, il s'agit d'un modèle Phantom, très réputé dans le milieu de l'automobile de luxe. Son prix est estimé à 450.000 euros.

Mais en plus de rouler des plaques noires illégales, il a des antécédents. En effet, il a fait l'objet d'une immobilisation pour suspicion de fraude par le passé. Celle-ci avait été causée en raison d'une importation du véhicule comme étant automoteur spécialement aménagé (VASP).

Le seul problème, c'est que ce type de véhicule concerne les ambulances et que cette voiture n'en a en rien l'allure. Les fraudeurs ont en a réalité décidé de le déclarer de la sorte afin de bénéficier d'une défiscalisation totale. Pour les CRS, c'est une aubaine, ils viennent de mettre le doigt sur un trafic de voitures de luxe. En effet, tous le véhicules provenant de la société de la Rolls Royce possèdent...Lire la suite sur Autoplus