Publicité

Des frappes russes touchent Odessa pendant un déplacement sur place de Zelensky

Visiblement secoué par l’expérience, le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a raconté le moment vécu en ces termes, rapporte le média d’Athènes To Vima. “Ils nous ont fait visiter le port. Nous avons entendu des sirènes et peu de temps après, alors que nous marchions vers nos voitures, nous avons entendu une grosse explosion. Pour nous, c’est le meilleur rappel qu’une véritable guerre a lieu ici. Tous les jours. Ce qui ne concerne pas que le front.”

Le “ici” mentionné par Mitsotakis fait évidemment référence à l’Ukraine, et le port en question est celui de la ville d’Odessa, où le dirigeant grec s’est rendu mercredi 6 mars pour rencontrer Volodymyr Zelensky. Le même jour, une frappe russe a touché la ville, et un missile serait tombé à quelque 150 mètres de la délégation grecque, selon le récit de cette dernière, relayé par le site de Proto Thema.

“Vous voyez à qui nous avons affaire ?”

Voilà qui représenterait un épisode assez unique depuis le début du conflit, “car si, pendant ces deux années de guerre, Zelensky a fréquemment voyagé à l’intérieur de l’Ukraine, allant même dans des zones situées près du front et à risque, rappelle The Washington Post, l’événement de ce mercredi représente un des dangers les plus importants encourus jusqu’ici par le président ukrainien.”

Ce dernier n’a d’ailleurs pas tardé à commenter cet épisode, dénonçant le cynisme et la cruauté de Moscou, dans des déclarations relayées par le quotidien américain. “Vous voyez à qui nous avons affaire ? Ils ne se soucient pas de savoir où frapper. Qu’il s’agisse de militaires, de civils, d’invités internationaux, cela n’a pas d’importance pour ces gens, s’est indigné Zelensky. Soit ils ont perdu la tête, soit ils n’ont aucun contrôle sur les actions de leur armée terroriste. Cela souligne la nécessité pour nous de nous défendre, et le meilleur moyen est un système de défense aérienne.”

Odessa, particulièrement fragile ?

Selon le président, qui n’a cependant pas fourni de détails, cette frappe aurait fait des victimes, et elle souligne une fois encore la nécessité pour l’Ukraine d’avoir accès à davantage d’aide militaire occidentale, comme ne cesse de le marteler Zelensky. Un argument d’autant plus sensible à Odessa, qui a été touchée ce week-end par une attaque qui a causé la mort de 12 personnes.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :