Publicité

Frappe à Zaporijjia: l'UE accuse la Russie d'une "violation grave" de la sécurité nucléaire

Un militaire russe monte la garde dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 1er mai 2022 - Andrey BORODULIN / AFPTV / AFP
Un militaire russe monte la garde dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 1er mai 2022 - Andrey BORODULIN / AFPTV / AFP

La Russie a commis une "violation grave de la sécurité nucléaire" en entraînant la coupure ce jeudi du réseau de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia à la suite d'une frappe, a dénoncé le chef de la diplomatie européenne.

Une frappe qui a "beaucoup augmenté le risque d'accident nucléaire"

L'interruption de l'alimentation électrique, rétablie ce jeudi à la mi-journée, a nécessité d'avoir recours aux générateurs diesel de secours pour refroidir la centrale, "ce qui a beaucoup augmenté le risque d'un accident nucléaire au cours des dernières heures", a déploré Josep Borell en marge d'une réunion européenne à Stockholm.

"C'est une violation grave de la sécurité nucléaire, provoquée par la Russie", a dénoncé le haut représentant de l'Union européenne.

"Zaporijjia est la plus grande centrale nucléaire d'Europe. Et la Russie met en danger la sécurité de la totalité du continent européen, Russie incluse", a-t-il déploré.

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a de son côté tiré la sonnette d'alarme. "À chaque fois, on joue avec le feu et si nous permettons à cette situation de se prolonger, un jour notre chance va tourner", a averti Rafael Grossi ce jeudi.

L'alimentation rétablie dans la journée

L'alimentation électrique a été rétablie à la mi-journée à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, occupée par les troupes de Moscou et qui avait été coupée du réseau plus tôt jeudi après une frappe russe, a annoncé l'opérateur électrique ukrainien.

Les 20 générateurs d'urgence ont été activés, avec des stocks d'urgence leur permettant de fonctionner une quinzaine de jours.

Sans l'électricité produite par ces générateurs, la surchauffe du combustible des réacteurs peut rapidement provoquer un accident nucléaire, dans un scénario identique à celui de Fukushima au Japon en 2011.

Outre la coupure de la centrale, des frappes russes massives en Ukraine, les plus importantes depuis des semaines, ont fait au moins six morts jeudi.

Article original publié sur BFMTV.com