Franck Gastambide et Ramzy Bedia voient bien des avantages à ne plus passer incognito

·2 min de lecture

CELEBRITY HUNTED - “On est des vedettes, on n’est pas Zizou”, plaisante Ramzy Bedia lorsqu’on évoque sa notoriété. L’acteur participe, avec 8 autres célébrités, à la nouvelle émission d’Amazon Prime, Celebrity Hunted, en ligne depuis ce vendredi 29 octobre. 4 binômes de stars sont pourchassés dans toute la France par une cellule d’enquête.

Ils ont pour objectif de ne pas se faire retrouver pendant les 10 jours de cavale. Une volonté de rester incognito qu’ils retrouvent parfois dans leur vie quotidienne, en raison de la notoriété. Alors Le HuffPost les a interrogés sur leur perception de la célébrité, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

“Les gens qui viennent nous voir pour nous demander une photo, c’est toujours très agréable”, indique Franck Gastambide. “Mais parfois tu vas faire tes courses, et tu te retrouves à faire plein de photos au rayon chips, ou au rayon vaisselle”, précise le réalisateur de la série Validé. Alors pour éviter d’être interpellé, chacun possède ses techniques, mais le masque contre le Covid-19 a la côte.

“Pour moi, c’est masque, casquette et lunettes de soleil”, déclare Squeezie, même si les moments où il n’aime pas être interpellé sont rares. “Le seul moment où c’est dur d’être cool quand on vient me voir, c’est les phases ou t’as juste envie d’être seul et d’écouter de la musique triste”, avoue-t-il en riant.

“Être connu, ça adoucit la vie”

Tous sont conscients du fait que la notoriété comporte bien plus d’avantages que d’inconvénients. ”Être connu, ça adoucit la vie”, avoue Ramzy. Parmi les privilèges que permet la célébrité, Franck Gastambide évoque ses diners au restaurant: “Ce que j’aime bien, c’est quand tu vas dans un restau, et le chef te propose de visiter la cuisine, ça c’est cool”.

Ramzy, lui, privilégie les escapades dans des parcs d’attractions, sans avoir à faire la queue. Il se remémore également ses sorties nocturnes à Paris. “La première fois que je me suis dit ’ok, la, t’es bien’, c’est quand je suis rentré au Bains Douches (une boite de nuit parisienne, ndlr), super bien accueilli, alors qu’avant je ne rentrais jamais”, sourit l’acteur.

A voir également sur le HuffPost: “Validé” saison 2 ne fait pas l’impasse sur cette réalité du marché du rap

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles