France : un centre chiite accusé d'encourager le jihad

Le centre Zahra, lieu de culte chiite situé à Grande-Synthe (France), a été fermé mercredi sous ordre du préfet du Nord. Le centre est accusé contribuer à " la diffusion de l'islam radical chiite " et de propager " des messages légitimant ouvertement le jihad armé ". Le 2 octobre dernier, à la suite d'une importante perquisition des locaux, trois personnes avaient été placées en garde à vue, notamment pour détention d'armes à feu. Les faits seront jugés au tribunal dans une semaine. Le fondateur du centre Zahra, Yahia Gouasmi, par ailleurs président du Parti antisioniste, est soupçonné de soutenir plusieurs organisations contestées comme le Hamas, le Jihad islamique palestinien ou la branche armée du Hezbollah. Ses avoirs ont été gelés. Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles