Publicité

La France a-t-elle inventé les super-héros ?

C’est l’universitaire et écrivain italien Umberto Eco qui, le premier, a fait le rapprochement. Dans De Superman au surhomme (1976), il découvre une filiation entre le comte de Monte-Cristo, personnage créé par Alexandre Dumas, et Batman. Allons bon, un lien existerait entre les héros en collants des comics et nos classiques de la littérature ? Plutôt deux fois qu’une, même s’il n’est pour autant pas question de prétendre que les Américains se seraient contentés de piller un fonds européen. En fait, au XIXe siècle, des deux côtés de l’Atlantique se télescopent dans un creuset commun les progrès sociaux, technologiques et politiques. Qui est hors la loi sous l’Empire peut se refaire un nom sous la République, et inversement.

En l’espace de quelques décennies, la société change et l’opinion publique se passionne pour des aventuriers illustres tel Eugène-François Vidocq, ancien bagnard devenu premier flic de France. Vidocq inspirera ainsi différents personnages de la littérature : Vautrin, de Balzac, ou Valjean et Javert dans Les Misérables, de Victor Hugo. En 1842, Eugène Sue lance Les Mystères de Paris, feuilleton populaire qui voit l’énigmatique prince Rodolphe défendre la veuve et l’orphelin. Dans la même veine, Alexandre Dumas et ses collaborateurs vont s’inspirer d’un obscur fait divers. Un certain Picaud, emprisonné à tort au début du XIXe siècle, serait revenu des années plus tard sous une nouvelle identité pour se venger. Cet événement va devenir la trame de base du Comte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La découverte d'un bouddha en bronze sur une plage australienne pourrait bien bouleverser l'histoire de ce pays
Le trèfle : pourquoi est-il le symbole de la Saint-Patrick ?
Quelle est la différence entre compromis de vente et promesse de vente ?
Grace à un stratagème ingénieux, ces artistes font un geste pour la planète
Quelle est la différence entre un corsaire et un pirate ?