Publicité

France-Suède : les Bleus se qualifient pour la finale de l’Euro après un final miraculeux

Face aux Suédois, les joueurs français ont égalisé sur le gong avec un but rarement vu.

C’est un miracle qui s’est déroulé à la Lanxess Arena de Cologne ce vendredi 26 janvier, en faveur de l’équipe de France de handball. Encore menés de deux buts à une trentaine de secondes du terme face à la Suède, les Bleus ont réussi à égaliser sur un coup franc inespéré signé Elohim Prandi, après la sonnerie finale, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

En prolongation, ils ont ensuite pris le dessus sur leur adversaire du soir, s’imposant sur le score de 34-30.

Un « affrontement en haute altitude »

« Je suis archi fier », a savouré l’arrière gauche du PSG Elohim Prandi, qui avait manqué le dernier Euro après une blessure par arme blanche. « Je sais que je suis capable de faire ce genre de shoot… (...) J’ai analysé le mur. je me suis dit que j’allais shooter sur le côté. J’ai confiance en mon shoot et en moi. Et voilà... »

Si les matches impossibles à perdre n’existent pas, cette demi-finale en avait la forme et même le parfum à Cologne. Car à la mi-temps, la défense française a asséché l’attaque suédoise, limitée à 11 buts seulement (17-11), avant de céder au retour des vestiaires. Les champions olympiques, toujours invaincus dans cet Euro, ont encaissé un 7-1 (18-18) ayant complètement relancé les « Blagult ».

La rotation française, sans les guides Nedim Remili et Dika Mem à ce moment du match, a semblé manquer d’air dans cet « affrontement en haute altitude », selon les mots du sélectionneur Guillaume Gille. Pour ne rien arranger, ils ont perdu leur ex-capitaine Valentin Porte sur blessure après torsion de sa cheville droite.

Reste qu’ils ont trouvé des ressources dans la prolongation, après le coup de canon de Prandi qui a terriblement sonné la Suède. La bande de Nikola Karabatic, à la poursuite d’un quatrième sacre européen dix ans après le dernier, affrontera ce dimanche (17 h 45) en finale le Danemark ou l’Allemagne.

Jusqu’ici, aucune finale ne leur a encore échappé à l’Euro. À chaque fois que l’équipe de France de handball s’est présentée sur la dernière la marche, elle a été sacrée (2006, 2010 et 2014), avec en ses rangs la légende du hand Nikola Karabatic, déterminé à relever en Allemagne un de ses ultimes défis, à bientôt 40 ans et nullement rassasié.

À voir également sur Le HuffPost :

VIDÉO - JO 2024 : Karabatic pas encore assuré de disputer les JO ? L'inquiétude de Moscato