Près d'un Français sur deux est obèse ou en surpoids

·2 min de lecture
Inférieur à 18,5 points, l'IMC indique une insuffisance pondérale, entre 18,5 et 25 une corpulence normale, entre 25 et 30 un surpoids, au-dessus de 30 une obésité, et au-delà de 40 une obésité massive. Photo d'illustration.

Un adulte sur six est obèse en France. En revanche, le surpoids recule légèrement par rapport à 2012, avec 30 % de la population concernée.

Près d'un adulte sur six souffre d'obésité. C'est ce qu'indique une nouvelle étude présentée mercredi 30 juin 2021 par la Ligue contre l'obésité. Un chiffre qui montre à quel point l'obésité continue de progresser en France. Par ailleurs, le surpoids recule légèrement, atteignant 30 % de la population, révèle cette étude qui évalue aussi pour la première fois l'obésité infantile. La corpulence est mesurée à partir de l'indice de masse corporelle (IMC), obtenu en divisant le poids (kg) par le carré de la taille (m²). Inférieur à 18,5 points, il indique une insuffisance pondérale, entre 18,5 et 25 une corpulence normale, entre 25 et 30 un surpoids, au-dessus de 30 une obésité, et au-delà de 40 une obésité massive.

En 2020, 17 % des adultes étaient en situation d'obésité, soit près de 8,6 millions de personnes, contre 15 % en 2012 et 10,1 % en 2002. En revanche, la proportion de personnes en surpoids recule de deux points par rapport à 2012, à 30,3 %. Elle retrouve ainsi son niveau de 2000. Au total, « près d'un Français sur deux est en situation de surpoids et/ou d'obésité », souligne la Ligue, fédération créée en 2014 pour « changer le regard sur l'obésité et améliorer la prise en charge médicale de cette maladie ». L'enquête, baptisée ObEpi-Roche, était réalisée tous les trois ans, à l'initiative du laboratoire pharmaceutique Roche, entre 1997 et 2012. La Ligue contre l'obésité l'a relancée avec l'institut de sondage Odoxa et la chaire santé de Sciences Po [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles