Publicité

La France a un incroyable talent (M6) : "C'est un gros cadeau de la vie", Geneviève se confie avec émotion sur son golden buzzer

Comment vous présenteriez-vous aux personnes qui ne vous connaissent pas encore ?

Bonsoir, les gens qui ne me connaissent pas encore (rires). Mon nom, c’est Geneviève, je suis une québécoise de 48 ans et puis je fais des bruits, des sons depuis toujours… Je fais aussi des imitations de célébrités, comme Céline Dion, Edith Piaf, Maria Callas, j'en fais 350 environ, en plus les sons.

À lire également

La France a un incroyable talent (M6) : "À aucun moment je ne m'en suis doutée", Eva en dit plus sur la belle surprise que ses parents lui ont réservée

Comment avez-vous débuté ?

J’ai commencé avec les bruits de la maison… Une porte qui grince, et puis, à force de répéter ma porte qui grince, ça s'est transformé en Britney Spears. Quand je me brossais les dents le matin, j’imitais le son de la brosse à dents qui touche mes dents (rires). Je faisais du bruit avec ‘tout, tout, tout’ et puis si on fait un petit parallèle avec mon histoire de vie qui n'a pas toujours été rose… Ma mère s'est suicidée quand j'avais 11 ans… J'ai eu beaucoup de violences, beaucoup de contacts avec la violence physique, verbale, psychologique, des intimidations… J'ai grandi dans un milieu assez toxique où on me disait carrément "ferme ta gue*le". Je n'avais pas beaucoup de place et je n'ai jamais pris ma place parce que j'ai cru les gens qui me disaient : "Tu ne vas jamais réussir. Ça ne va jamais m'arriver, tu rêves". Plus on grandit, plus on croit ces gens-là… Tu ne fonces pas dans la vie, tu te retiens et puis à 20 ans, j'ai eu mon garçon.

Justement, vous racontiez dans l’émission que vous avez éduqué seule votre fils… Est-ce que c'est ce qui vous a donné envie de vous surpasser ?

Oui, parce que c'est mon devoir de maman de lui apprendre à persévérer. J’ai voulu faire ce que j'aime dans la vie pour qu'il puisse se choisir à son tour, qu'il fasse ce qu'il aime dans la vie. Si j'abandonne, et il m'a déjà demandé plusieurs fois pourquoi je ne lâchais pas l’affaire, je vais lui "apprendre" à abandonner et ce n’est pas ce que je veux pour lui. Ça peut être long des fois, ça peu...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi