En France, la grippe commence à ralentir, la bronchiolite recule

© Eric Gaillard

L'épidémie de grippe a ralenti ces derniers jours en se maintenant à un "niveau élevé", tandis que, chez les nourrissons, celle de bronchiolite se poursuit mais avec des hospitalisations toujours en baisse, a résumé mercredi l'agence de santé publique. La semaine dernière a été marquée par un "ralentissement de la circulation des virus grippaux mais un maintien à un niveau élevé", a noté Santé publique France dans son bilan hebdomadaire.

À lire aussi La France doit «redoubler d'efforts» sur la vaccination contre la grippe, selon l'OCDE

L'épidémie de grippe, qui frappe actuellement toutes les régions de métropole et la majeure partie de l'outremer, est précoce cette année. La semaine dernière "les indicateurs de la grippe étaient en baisse en médecine de ville et aux urgences, mais les hospitalisations et les décès continuaient de progresser, particulièrement chez les 65 ans et plus", relève Santé Publique France. L'agence prévient également que si "les congés de fin d'année favorisent généralement la diminution de la circulation de la grippe", un rebond peut être observé après la rentrée.

Le système de santé sous tension

L'épidémie de bronchiolite s'est, elle, poursuivie en France métropolitaine ainsi qu'en Guadeloupe, Guyane, Martinique et à Mayotte. Mais l'agence a relevé une "diminution des passages aux urgences et des hospitalisations après passages aux urgences chez les enfants de moins de 2 ans en France métropolitaine pour la quatrième semaine consécutive...


Lire la suite sur ParisMatch