Publicité

France-Danemark (Euro de hand): les Bleus sacrés après une finale à suspense, dix ans après leur dernier titre européen

L'équipe de France a remporté l'Euro de handball en venant à bout du Danemark, ce dimanche à Cologne, au terme d'une finale très accrochée, conclue en prolongation (33-31, ap).

L'équipe de France est de retour sur le toit du continent. Les Bleus ont remporté l'Euro 2024 en venant à bout du Danemark, ce dimanche à Cologne (Allemagne), au terme d'une finale particulièrement accrochée (33-31, ap). Longtemps menés dans une Lanxess Arena plutôt acquise à leurs adversaires, les coéquipiers de Ludovic Fabregas, auteur de 8 buts et seul représentant français dans l'équipe-type de la compétition, ont fait preuve d'une énorme force mentale pour renverser les partenaires de Mikkel Hansen, meilleur marqueur de la rencontre (9 buts).

Avant de décrocher le quatrième Euro de son histoire (après 2006, 2010 et 2014), l'équipe de France a longtemps buté sur le gardien danois Emil Nielsen, auteur de 15 arrêts et élu homme du match. Mais les Bleus n'ont jamais lâché, à l'image de Dika Mem, qui s'est réveillé en prolongation après avoir été longtemps en manque d'adresse. Ce sacre permet à la bande de Nedim Remili de prendre sa revanche sur le Danemark, après avoir perdu la finale du Mondial l'an passé (34-29). Il s'agissait de la sixième finale de grand championnat entre les deux pays (la deuxième à l'Euro).

Guillaume Gille en profite pour devenir le premier à s'adjuger l'Euro en tant que joueur puis comme entraîneur. "C'est énorme, ça a été un combat de fou, de titans, a savouré le coach de 47 ans sur TF1. On arrive à trouver des ressources alors qu'on a été malmené. On trouve la lumière dans une prolongation étouffante, on ne lâche jamais! Ce qui est important, c'est ce que les gars représentent, cette énergie. Je suis tellement fier du boulot réalisé."

Après son coup-franc direct de légende lors de la demi-finale face à la Su-de (34-30, ap), Elohim Prandi a encore brillé durant la finale (4 buts), en marquant notamment dans le money time.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - France 34-30 Suède : "L'un des moments les plus historiques de ma carrière", confie Remili