Publicité

France - Allemagne (France 3) - Amandine Henry évoque sa dépression : "J’ai fait appel à une préparatrice mentale pour ne pas sombrer"

Après une phase de poule maîtrisée où elle est restée invaincue (quatre victoires et un nul), l’équipe de France avec Eugénie Le Sommer du sélectionneur Hervé Renard affronte, en demi-finale de la compétition, la sélection allemande en reconstruction suite à son échec lors de la dernière Coupe du monde. L’objectif pour les Bleues est bien évidemment de rejoindre la grande finale qui se déroulera le 28 février au stade de la Cartuja, à Séville, en Espagne. Les footballeuses françaises ont toutes les cartes en mains et le talent dans les pieds pour se qualifier et continuer d’inscrire une nouvelle ligne à leur palmarès...

À lire également

Football féminin : France - Allemagne (W9) : Amandine Henry : "Il faut toujours se battre pour réussir"

Cette demi-finale de Ligue des nations arrive à point nommé pour Amandine Henry (34 ans). Rappelée au printemps dernier en équipe de France, après deux années de mise au placard, l’ex-Lyonnaise a dû déclarer forfait pour la Coupe du monde, à cause d’une blessure au mollet. Ce coup dur, accompagné d’un départ de l’OL – où elle a tout gagné, avec 7 Ligues des champions, 14 titres de championne de France et 8 Coupes de France –, lourd à digérer, a plongé la footballeuse dans une dépression. Mais elle s’est relevée : « J’ai eu la chance d’être très entourée par mes proches. J’ai aussi fait appel à une préparatrice mentale pour ne pas sombrer. Elle ne m’a pas donné de réponses, elle m’a aidée à les trouver. C’est le chemin qui compte. Désormais, je suis à l’aise avec moi-même. » La preuve, son retour chez les Bleues, le 1er décembre 2023, marqué par un but contre l’Autriche (3-0). Une embellie à confirmer pour Amandine, engagée en outre par le club d’Angel City (Los Angeles). Surtout à cinq mois des J.O.

France - Allemagne, vendredi 23 février à 20h50 sur France 3

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi