Publicité

France-Allemagne: entre Giroud et Thuram, le choix en attaque est évident pour Courbis

Il avait une belle occasion de marquer des points. Une chance à saisir pour s’installer à la pointe des Bleus et confirmer tout ce qu’il fait de bien chaque week-end en club. Mais il est passé à côté de son rendez-vous. Comme tous ses coéquipiers ou presque. Peu inspiré dans ses choix et le plus souvent à contretemps, Marcus Thuram a vécu une soirée galère au Groupama Stadium de Lyon.

"Il apporte une présence"

A l'approche de l’Euro (14 juin-14 juillet), l’équipe de France a subi la loi d’une Mannschaft inspirée (0-2) et renvoyé un signal inquiétant à toutes les lignes. En défense, au milieu et donc en attaque où Thuram savait qu’il jouait gros face à un adversaire de ce calibre. Si séduisant avec l’Inter, où il forme l’un des duos les plus efficaces du continent avec Lautaro Martinez, il a cette fois été transparent, avec un seul tir à son actif avant d’être remplacé par Olivier Giroud à l’heure de jeu.

De quoi régler pour de bon la question du numéro 9 chez les Bleus selon notre consultant Rolland Courbis. "Plutôt Thuram, Giroud ou Randal Kolo Muani? Je maintiens ce que je disais avant le match. Aucun numéro 9 n’est venu poser des problèmes au profil de Giroud. En termes de repères et comme point de fixation, il est plus logique de démarrer le match avec Giroud, même s’il a 37 ans et qu’on ne lui fait pas jouer 95 minutes. Il apporte une certaine présence, avec un jeu de tête pas mal du tout", a-t-il souligné dans l’After Foot samedi soir sur RMC.

Même ressenti chez Kevin Diaz: "Giroud est une légende de l’équipe de France, il n’est pas facile à remplacer." Et il aura sans doute l’occasion de le rappeler dès mardi face au Chili, à Marseille, toujours en amical.

Article original publié sur RMC Sport