Publicité

France : les agriculteurs en colère bloquent les axes routiers autour de la capitale française

Les agriculteurs française ont encerclé Paris avec des barricades qui perturbent la circulation ce lundi, utilisant des centaines de tracteurs et des monticules de bottes de foin pour bloquer les autoroutes menant à la capitale française afin de faire pression sur le gouvernement concernant l'avenir de leur secteur, qui a été fragilisé par les répercussions de la guerre en Ukraine.

Le blocage des principales artères autour de Paris - hôte des Jeux olympiques d'été dans six mois - et les manifestations ailleurs en France promettent une nouvelle semaine difficile pour le nouveau Premier ministre Gabriel Attal , moins d'un mois après son entrée en fonction.

Les manifestants ont déclaré que les tentatives de M. Attal de prendre des mesures en faveur de l'agriculture la semaine dernière et que la production de denrées alimentaires devrait être plus lucrative, plus facile et plus équitable.

Les agriculteurs ont réagi en déployant lundi des convois de tracteurs, de remorques et même de moissonneuses grondantes dans ce qu'ils ont décrit comme un "siège" de Paris pour obtenir davantage de concessions.

Certains manifestants sont venus avec des réserves de nourriture et d'eau et des tentes pour rester aux barricades si le gouvernement ne cède pas de terrain.

Des agriculteurs déterminés

"Nous sommes venus défendre l'agriculture française", a déclaré Christophe Rossignol, un agriculteur de 52 ans qui cultive des vergers biologiques et d'autres cultures. Les tracteurs de la barricade à l'est de Paris étaient garés de manière à former ce qui ressemble à un épi de blé vu du ciel. "Nous allons de crise en crise", a déclaré M. Rossignol. Certains véhicules portaient des pancartes déclarant "Pas de nourriture sans agriculteurs" et "Notre fin signifierait la famine pour vous".

Les barricades ont mis en évidence le fossé qui sépare les villes et les campagnes en France en termes d'opportunités économiques et sociales. Les manifestants ont déclaré qu'ils se sentaient ignorés par les ministres du gouvernement qu'ils accusent de ne s'aventurer que rarement dans les fermes et de ne pas se salir les chaussures.

Le gouvernement a annoncé le déploiement de 15 000 policiers, principalement en région parisienne, afin d'empêcher les manifestants de pénétrer dans la capitale. Des policiers et des véhicules blindés ont également été postés au marché de Rungis, plaque tournante de l'approvisionnement en produits frais à Paris.

Les autorités routières de la région parisienne ont signalé des blocages sur l'autoroute A1, juste au nord du principal aéroport international de la ville, sur l'A4 près du parc d'attractions Disneyland, à l'est de la capitale, et sur d'autres autoroutes habituellement très fréquentées.

La crise agricole s'étend en Europe

La crise du monde agricole s'étend en Europe. En Allemagne, des agriculteurs ont bloqué les axes de circulation menant à plusieurs ports, dans le nord du pays, pour protester contre la suppression d'un avantage fiscal sur le diesel agricole.

Plusieurs centaines de tracteurs ont causé des perturbations du trafic dans l'ensemble du centre-ville de Hambourg alors qu' une manifestation d'agriculteurs se tenait devant la gare. Les protestations ont également gagné la Belgique où les agriculteurs belges ont mené plusieurs opérations dont des blocages de routes.

Le 1er février prochain, le président Emmanuel Macron se rendra à un sommet extraordinaire du Conseil européen afin de rencontrer Ursula von der Leyen au sujet de la crise du monde agricole.