La France acte la restitution au Bénin de 26 trésors royaux d’Abomey

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Une cérémonie présidée par Emmanuel Macron se tient ce mercredi 27 octobre au musée du Quai Branly, qui abrite des milliers d'œuvres africaines en partie pillées pendant la colonisation. 
Une cérémonie présidée par Emmanuel Macron se tient ce mercredi 27 octobre au musée du Quai Branly, qui abrite des milliers d'œuvres africaines en partie pillées pendant la colonisation.

En ce jour historique de restitution au Bénin de 26 ?uvres des trésors royaux d?Abomey, le musée du Quai Branly-Jacques-Chirac reste ouvert au public, la cérémonie qui s?ouvre à 16 heures se prépare dans les profondeurs du musée, au niveau de l?auditorium où les invités, de Pap Ndiaye, historien et directeur du Musée de l?histoire de l?immigration, à la correspondante du New York Times (le quotidien américain est passionné par le sujet), en passant par une délégation béninoise, etc., toute une logistique suit l?événement. On croise Bénédicte Savoy, coautrice avec Felwine Sarr, déjà sur les lieux, du rapport sur la restitution du patrimoine culturel africain remis à Emmanuel Macron et dont voici la mise en actes la plus importante depuis la publication.

Visiblement ému, Emmanuel Kasarhérou, le président du musée du Quai Branly-Jacques Chirac, ouvre la cérémonie, en présence du président de la République, du ministre béninois des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, du ministre béninois de la Culture, Jean Michel Abimbola, et de son homologue française Roselyne Bachelot. Depuis sa prise de fonction, fin mai 2021, Emmanuel Kasarhérou est devenu en quelque sorte le maître d??uvre de cette politique de restitution. Il a engagé avec son institution un long travail d?inventaire sur les 300 000 ?uvres du musée qui ne concernent pas que l?Afrique (Océanie, Asie et Amériques aussi) pour identifier celles qui auraient été prises de manière violente sans le consent [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles