Publicité

France 2 diffuse « Shoah » en prime time, un documentaire de 9h30 pour « interpeller la mémoire commune »

L’affiche du film Shoah de Claude Lanzmann sorti en 1985.
Why Not production L’affiche du film Shoah de Claude Lanzmann sorti en 1985.

TÉLÉVISION - Près de 40 ans après sa sortie, Shoah va avoir droit à une diffusion en intégralité et en prime time sur une chaîne du service public. Le film documentaire sur l’extermination des Juifs réalisé par Claude Lanzmann dure près de 9h30. La diffusion sur France 2 ne sera donc terminée qu’à l’aube. Dans une tribune, Delphine Ernotte, Stéphane Sitbon-Gomez et Alexandre Kara, directeur de l’information, ont expliqué cette décision inédite, mais pour eux, essentielle.

Dans leurs mots publiés sur le site La Tribune, la présidente de France Télévisions, le directeur des programmes et des antennes et le directeur de l’information mettent en lumière plusieurs arguments et notamment, l’urgence. « Il y a urgence, une urgence existentielle à se saisir de ce film historique pour le plonger dans la réalité du présent (...) Il y a urgence à afficher l’impensable aux yeux du plus grand nombre… »

En cause pour justifier cette « urgence », le besoin de lutter contre le négationnisme et l’antisémitisme qui prennent de plus en plus d’ampleur en France, notamment depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël le 7 octobre dernier : « Nous voyons surgir, là où naissent ces querelles, le poison du relativisme. Pour la première fois depuis des décennies, la mémoire de la Shoah tend à s’effacer. Elle est convoquée pour être comparée aux violences d’aujourd’hui, alors même que la pensée contemporaine a démontré que c’est la folie sans limite de cette destruction qui en fait le caractère singulier. » Sans les nommer, ils pointent également du doigt la multiplication des actes antisémites.

Shoah, un document historique unique

Pour cela, Delphine Ernotte, Stéphane Sitbon-Gomez et Alexandre Kara ont donc décidé de programmer en prime time et en intégralité pour la première fois le film Shoah.

La date n’a pas été choisie au hasard, elle intervient trois jours après l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau et la Journée internationale d’hommage à la mémoire des victimes de la Shoah. « Il nous faut plus que jamais le marteler lorsque surgit le doute (...) Il faudra répéter et commémorer, pas seulement se souvenir mais aussi saisir leur profonde actualité. »

France Télévisions diffuse donc ce 30 janvier le film de Claude Lanzmann d’une durée de 9h30. Film exceptionnel alliant images de lieux et témoignages qui a nécessité plus de 15 ans de travail, il retrace avec une sobriété inédite l’extermination des Juifs par l’Allemagne nazie. Survivants des camps et de l’extermination, témoins, et quelques bourreaux nazis racontent et se souviennent de ces années d’horreur face caméra.

Claude Lanzmann avait réalisé ce film documentaire fleuve d’une durée totalement inédite pour tout dire, tout montrer, sans jamais tomber dans ce qu’il appelait le crime de « la fiction », par respect pour les victimes.

Shoah sera aussi disponible dès le 31 janvier sur France.tv pendant 30 jours.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre Israël-Hamas : la Cour internationale de justice oblige Israël à reconnaître le risque de génocide à Gaza

« Le Dernier des Juifs » : Pourquoi Noé Debré a longtemps hésité avant de faire ce film